Nord-Kivu: Vive la fraude douanière à Kasindi en dépit des efforts du GouvPro

L’application de la législation congolaise relative à la douane à Kasindi tel que voulu par le gouverneur du Nord Kivu est foulée au pied par certains éléments commis à ces pistes. Cette situation inquiète les riverains de la rivière LUBIRIHYA que partage la RDC avec l’OUGANDA.

 Ils accusent le chef de service qui déploie les éléments aux pistes pour la sécurisation de la frontière de favoriser l’exportation frauduleuse des produits agricoles vers l’Ouganda, notamment le cacao, le café ainsi que l’importation des boissons fortement alcoolisées de l’Ouganda.

« Il s’est crée des pistes pour favoriser le passage frauduleux, en vue de s’enrichir illicitement. Cela prouve qu’il y a certaines autorités qui encouragent cette mauvaise pratique, par leurs agents affectés à ces pistes », dénonce un habitant de Kasindi.

Ces habitants invitent le gouvernement à arrêter des mesures qui s’imposent pour décourager cette pratique. « Si le gouverneur a pris une mesure, il ne lui revient pas  de venir l’exécuter sur terrain. Nous pensons qu’il faut écarter tous les chefs qui s’illustrent dans des mauvaises pratiques, à détournant l’argent de l’Etat », tanche une femme voisine de la rivière Lubirihya, frontière naturelle entre la RDC et L’Ouganda.

Sachez que c’est une vingtaine de postes incontrôlés qui favorisent la fraude douanière à Kasindi/Lubiriha, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Le ministre provincial des Finances, David Kamuha, a dénoncé cette situation, samedi 7 mars, à l’issue de sa mission de travail avec les agents de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) affectés au poste frontalier de Kasindi en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Sachez que les agents de la DGDA ont exposé leurs plaintes sur l’existence de ces pistes qui, selon eux, préjudicient le trésor public. A l’issue de ces échanges, le ministre Kamuha a visité 3 grandes pistes, situées le long de la rivière Lubiriha.

Il s’agit notamment des pistes de Kamirongo, Kasindi-port et Kamuchanga. Selon lui, certains militaires congolais seraient à la base de cette fraude, en complicité avec la population locale.

Bovick ONGELI, Correspondant de La Voix de l’UCG  à Kasindi.

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE