Prorogation de l’Etat d’urgence : Les églises, les écoles et les bars devraient fonctionner dans des provinces non touchées par Covid-19« Prof Jeannot Kavuya »

Des réactions s’enregistrent après la prolongation pour 4 semaines supplémentaires des mesures de prévention contre la propagation du coronavirus. Ces mesures  impliquent la fermeture  des écoles, universités, église,  bistrots ainsi que d’autres  activités de masse.

Le Professeur Jeannot Kavuya, enseignant à l’Université Libre des Pays des Grands Lacs, ULPGL explique que  les mesures de prévention contre le Covid-19 devraient être adaptées aux réalités épidémiologiques de    chaque ville et de chaque province. Les écoles, les églises, les restaurants, les bistrots devraient fonctionner dans les entités qui ne sont pas affectées et  non généralisées des mesures applicables exclusivement à Kinshasa, plaide le Professeur Jeannot Kavuya.

« Dès lors qu’on a fermé toutes  les frontières, les avions et les bateaux ne sont plus en mouvement, les populations   ne sont pas  en circulation d’une entité à une autre ; pourquoi maintenir l’arrêt des activités à l’intérieur des entités surtout dans des provinces qui n’ont pas de cas ou en voie de maitriser la pandémie ; le covid-19 passerait par où dans ce cas là ?En titre  d’exemple,  dire que celui qui est à Bafwasende , sera isolé à l’instar des compatriotes de Kinshasa, c’est une aberration »!,s’exclame  le Professeur Jeannot Kavuya.

Retenez que les deux chambres du parlement pourraient se décider le 23 avril prochain afin de décider, d’une probable  prorogation de l’État d’urgence décrété par le chef de l’état le 24 mars dernier. A en croire une source proche de l’assemblée nationale, les plénières vont se tenir séparément dans les deux chambres.

Georges KISANDO

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE