RDC/baisse prix billets d’avion : plus de vol régulier entre Goma-Beni et Bunia depuis 10 jours

Il n’ya aucun vol régulier  en destination de Butembo et de Beni depuis près de 10 jours. La seule compagnie qui desservait la ville de Butembo a suspendu ses vols. Il en est de même pour les 3 compagnies qui atterrissaient à Beni qui ont réduits leurs routings supprimant la destination de Beni. L’impact de cette suspension des destinations Beni et Butembo est certains sur la vie socio-économique de la région.

Un regard furtif sur l’aérodrome de Rughenda laisse entrevoir que cet espace n’a presque plus d’activités. L’endroit est presque désert, et sous peu, si on n’y tient pas garde, l’herbe va envahir certains bureaux.

Ce lundi vers 11h, il y a certains bureaux encore fermés. D’autres étaient certes ouverts mais avec des absences remarquables. Un agent à l’aéroport ne manche pas les mots. Il n’y a plus d’activités, c’est normal qu’il n’y ait pas du monde à l’aérodrome comme d’habitude.

D’autre part, le bureau de la seule compagnie qui atterrissait à Butembo sis sur le boulevard Président de la République reste ouvert. Ici on renseigne qu’aucun vol de cette compagnie n’est programmé pour cette semaine. Et si le gouvernement ne revient pas sur sa mesure renduisant le coût du billet d’avion, on ne fera pas autrement indique l’agent y rencontré. « On peut seulement répondre à un client qui voudrait affréter notre avion » indique t-il.

Les conséquences préjudiciables sur plusieurs secteurs

La zone devient enclavée surtout avec la route Bunia insécurisée et la route Goma, presque jamais sûre indique la Chargée des Relations Publiques à l’UCG, qui doit faire voyager des enseignants, Chef de Travaux Diane Katsuva Ngowire.

« Nous avons des enseignants visiteurs  qui  sont attendus de Kinshasa et de Lubumbashi. Dès lors qu’il n’ya plus de liaison entre Goma, Beni et Butembo, nous sommes complètement enclavés. D’autres ont fini les enseignements, nous ne savons pas comment les déplacer », se plaint-elle.

Ildefonse Bwakyanakazi est aussi un utilisateur des services aériens qui se plait de cette situation qui impactera certainement son service. Il reconnait tout de même que la mesure du gouvernement visant à baisser les prix du billet d’avion est salutaire.

« La mesure est salutaire mais le comble ce sont les  répercutions pour certains. Nous qui sommes à Butembo nous ne voyons pas l’impact. Il n’y a plus de  compagnie aérienne fonctionnelle. C’est inacceptable. Cela affecte les affaires», explique-t-il.

Une région aussi insécurisée que Beni Butembo ne devrait pas être ainsi asphyxiée. Le gouvernement doit trouver une solution en urgence indiquent Diane Ngowire et Ildefonse Bwakyanakazi.

Pour rappel, à la veille de l’entrée en vigueur du nouveau tarif des billets d’avion,   la compagnie Busy Bee, l’une des rares qui couvrent le Nord-Kivu et l’Ituri,  a menacé  de mettre les clés sous le paillasson si le gouvernement impose sa tarification des billets.

Emmanuel Kateri et Georges Kisando Sokomeka

Share this content:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *