RDC : l’Assemblée Nationale devrait débattre sur les accords signés entre le pouvoir de Joseph Kabila et le M23 avant d’accepter ou de refuser toute négociation (Boniface Musavuli)

Toute initiative de négociation entre le gouvernement congolais et le M23 doit être précédée par l’ouverture d’un débat à l’Assemblée Nationale autour des accords signés par le régime de Kabila et cette rébellion. C’est un point de vue de Boniface Musavuli, chercheur et spécialiste des questions sécuritaires dans la région des Grand lacs à l’ouverture ce jeudi 21 avril 2022 du sommet de haut niveau de la Communauté d’Afrique de l’Est sur la question du M23 réactivée dans le territoire de Rutshuru.

Pour Boniface Musavuli, il est curieux que les accords signés   entre les deux parties demeurent jusqu’à présent gardés secrets.

« Je pense que la première des choses serait de mettre les différents accords signés entre le pouvoir de Joseph Kabila et le M23 devant la plénière de l’Assemblée Nationale avant d’accepter ou de refuser les négociations avec le M23. Plusieurs sources parlent d’une prise en charge des éléments du M23 ayant fui au Rwanda et en Ouganda, une prise en charge qui avait été décidée par Joseph Kabila et que le pouvoir actuel de Félix Tshisekedi avait assumé mais qu’il ne veut plus assumer. En faisant parler les armes, le Rwanda veut forcer le pouvoir de Félix Tshisekedi soit à continuer à prendre en charge les éléments du M23 qui sont à l’extérieur du pays soit à les intégrer dans les rangs des FARDC, de la PNC, des services des renseignements ; ce qui serait une catastrophe en matière de sécurité pour la RDC »,  explique le chercheur

Les chefs des Etats membres de la communauté d’Afrique de l’Est (EAC) se sont réunis ce jeudi 21 Avril à Nairobi en un Mini-sommet sur la paix et la sécurité dans la partie Est de l’Afrique et plus précisément dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Au cours de ses assises, plusieurs résolutions ont été trouvées notamment sur le lancement du processus politique sous la direction du président Uhuru Kenyatta du Kenya en vue de faciliter les consultations à entreprendre entre la RDC et les groupes armés locaux en RDC.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE