RDC-MAROC : ce que le Coach doit changer pour espérer à une qualification (Analyse Munanirya Armel)

Les Léopards de la République Démocratique du Congo ont l’obligation de s’imposer ce mardi 29 Mars au Maroc s’ils espèrent à la qualification après avoir concédé un échec d’un but partout lors de match aller le vendredi 26 mars à Kinshasa. Le Coach des fauves congolais doit opérer quelques changements pour renforcer ses effectifs et éviter les erreurs de Kinshasa, conseille Armel Munanirya consultant sportif de La Voix de l’UCG.

 

Certains joueurs dans le onze de départ n’ont pas été performants, commente Armel Munanirya.

« Je vais épingler ici deux joueurs à savoir Dieu Merci Mbokani qui n’a pas répondu à côté de l’autre avant-centre qui composait la paire d’attaque avec Bakambu.  C’est plus Mbokani qui n’a pas été bon. Mais Bakambu on l’a vu se débattre de partout. C’est à cause de ça qu’il a touché la balle à la main et provoqué un penalty. Il a été un volontariste, il a déployé beaucoup d’énergie. Par contre Mbokani est en décent.  Il faut monter un autre avant-centre qui joue le même registre que lui, par exemple Ben Malango qui connaît très bien le championnat du Maroc. L’autre qui n’a pas satisfait c’est Akolo qui peut être remplacé par Meshack Elia qui est dans le groupe », explique-t-il.

Autres erreurs, l’impréparation d’avant match.

« Les Léopards ont été embourbés dans les embouteillages du stade des Martyrs. A trente minutes du début du match, ils n’étaient pas là. Ils ne se sont pas échauffés. Ils étaient tendus.  Certains membres du staff technique sont venus à moto. On a vu que les Léopards dans les 15 premières minutes n’étaient pas à même d’entamer leur match sur les chapeaux de roues.    Les marocains, l’équipe visiteuse, ont été les premiers à arriver au stade et se sont entrainés normalement », déplore l’analyste.

Il conseille les Léopards à ne pas céder aux provocations des marocains.

« Ils sont réputés dans les actes anti fairplay. Mettre la pression sur l’arbitre. Dès qu’ils marquent un but, ils cherchent à gérer le temps à leur guise. Il faut psychologiquement préparer les Léopards pour éviter de ramasser des cartons rouges comme tel a été le cas pour Ngonda », prévient Armel Munanirya.

Les Léopards se sont entraînés dimanche 27 mars sur le terrain de El Jadida, pour préparer le match retour des éliminatoires des éliminatoires du Mondial FIFA 2022 contre les Lions d’Atlas du Maroc. Ce match aura lieu mardi 29 mars au stade Mohamed V de Casablanca à 21H30 heure de Butembo, rencontre à suivre sur les ondes de La Voix de l’UCG.

Lors de la première séance d’entraînement à huis clos à Mazagan, dans un site loin de la ville de Casablanca, selon la FECOFA, ils se sont montrés très déterminés à arracher la qualification pour la phase finale de la Coupe du Monde-Qatar 2022. Le sélectionneur national Héctor Raúl Cúper a divisé le groupe en deux : ceux qui ont débuté le match de barrage aller, d’une part, et ceux qui étaient restés sur le banc, de l’autre.  Ladite séance d’entraînement s’est clôturée par des tirs au but. Les joueurs titulaires du match de Kinshasa étaient supervisés par Hector Cuper et les réservistes de l’autre côté du poteau par ses assistants.

Georges Kisando Sokomeka 

 

 

 

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE