Butembo : un quatrième laboratoire vétérinaire voit le jour en RDC. Initiative d’un vétérinaire de l’UCG

La région de Butembo « Beni-Lubero » a son tout premier laboratoire vétérinaire. Il a été inauguré le samedi 26 juin 2021 au quartier Mutiri en ville de Butembo. Le laboratoire vétérinaire de Butembo se veut être un instrument pour améliorer les techniques de surveillance des maladies qui touchent les animaux de la région en ce temps où les maladies que partagent animaux et humains émergent. A l’initiative, un Dr Vétérinaire ressortissant de l’Université Catholique du Graben.

Après les laboratoires vétérinaires de Kinshasa, Lubumbashi et Goma, le grand nord de la province du Nord Kivu vient aussi d’avoir son premier laboratoire vétérinaire. Avec l’émergence des maladies communes aux humains et aux animaux «zoonoses», la région présentait un besoin d’un tel outil justifie Dr Réginald Saliboko, initiateur de cette œuvre. Avec les départements de parasitologie, bactériologie, sérologie et biologie moléculaire, ce laboratoire comporte également un centre de vaccination et une clinique vétérinaire selon Dr Réginald. Contribuer à prévenir le danger que présentent les zoonoses pour la population est l’une des principales missions de ce laboratoire a-t-il dit.

‘‘ Nous espérons qu’avec ce laboratoire encore modeste on pourra mieux comprendre quelles sont les causes qui ont fait que telle ou telle maladie éclose. Et puis proposer des solutions aux éleveurs et à toute la population. Vous savez, les zoonoses qu’elles soient parasitaires, bactériennes ou virales sont très dangereuses. Par exemple, la toxoplasmose due à  toxoplasma Gondi, qui est pourtant une maladie de chats mais qui se transmet aux humains. Elle fait avorter des femmes enceintes ; le charbon bactéridien qui est très dangereux pour l’homme. On n’a même pas le temps d’isoler l’agent pathogène. On diagnostique par la mort imaginez… ce qui fait que les habitants autour du lac Edouard seraient en danger. Il se peut en fait que Bacillus antraxis soit dans l’écosystème de ce lac, car Les animaux (buffles et hippopotames) qui meurent de cette maladie pourrissent malheureusement au sein de son réseau hydrographique. Est-ce que les poissons de ce lacs sont porteurs de cette bactérie ?, quelles seront les facteurs qui influenceraient l’éclosion d’une épidémie de charbon au sein des communautés riveraines qui font partie de cet écosystème ?’’

Le laboratoire vétérinaire de Butembo aidera aussi à trouver des solutions aux problèmes des éleveurs, touchés de plein fouet par des maladies des plus à plus difficile à contrôler et ainsi donc à participer à relever l’économie de la région par le fait de contribuer à améliorer la productivité des élevages ajoute Dr Saliboko.

‘‘ Nous pourront aussi essayer de trouver une solution durable aux maladies endémiques des animaux domestiques dans la région. Vous savez par exemple, les maladies à tiques, la Theileriose, l’Anaplasmose, la Babesiose notamment, et tout ce qu’on peut avoir comme maladies virales troublent la rentabilité de nos élevages. Les médicaments de prévention coûtent cher, déjà lutter contre les tiques ça coûte cher, lutter contre les maladies coûte cher aussi de sorte que la qualité des médicaments soit le développement des gènes de résistance, prête à confusion. Professeur Kalume d’heureuse mémoire voulait bien trouver une solution par rapport à ça. Ce laboratoire essayera de jouer ce rôle. Avec les éleveurs nous devons voir comment lutter contre ces maladies par exemple. Ça appauvri la région’’ regrette Dr Réginald Saliboko.

Il faut noter que Dr Réginald est un vétérinaire en formation dans un programme de Master science dénommé RECODESSA « renforcement des capacités en diagnostic, épidémiologie et socio économie de la santé animale », orientation « Diagnostic et techniques de laboratoire » ouvert à la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université Pedagogique Nationale (UPN) à Kinshasa. Il a l’ambition de faire de ce laboratoire vétérinaire un important centre de recherches en vue d’aider à lutter contre les maladies émergentes dans la région.

Emanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE