Table ronde des leaders Nande : ‘‘nous leur avons dit d’être unis et d’œuvrer pour les attentes de la base et non pour les postes’’ (Mgr Sikuli)

Les leaders politiques et religieux de la communauté Nande/Yira ont été invités à œuvrer pour le bien commun au cours de leur table ronde portée par les leaders religieux du Nord-Kivu. Révélation de Mgr l’Evêque du diocèse de Butembo-Beni, l’un des initiateurs de ces assises qui se sont tenus à Kinshasa en début du mois de mars.

A l’issue de l’entretien à Kinshasa entre Mgr l’Evêque Sikuli Paluku Melchisédech en novembre 2021 avec le Président Félix Tshisekedi autour de la situation sécuritaire et les questions de développement, l’ordinaire du lieu a pris l’option de réunir aux côtés d’autres leaders religieux, les acteurs sociaux politiques originaires de la partie Nord de la province du Nord-Kivu.

« Je suis citoyen comme tous les congolais et en plus, membre d’une communauté.  Avec d’autres leaders religieux, nous avons l’habitude de nous rencontrer.   Abordons aussi les problèmes qui touchent notre contrée, notre communauté, notre province. Nous avons jugé bon d’aller vers nos frères et sœurs surtout qui sont en politique », explique Mgr l’Evêque.

 

Faire la politique en prenant en compte les besoins réels de  la communauté est l’une des recommandations  de la table ronde de Kinshasa.

« Je suis citoyen comme tous les congolais et en plus membre d’une communauté.  Avec d’autres leaders religieux, nous avons l’habitude de nous rencontrer.   Touchons aussi les problèmes qui guettent notre contrée, notre communauté, notre province. Nous avons jugé bon d’aller vers nos frères et sœurs surtout qui sont en politique », explique Mgr l’Evêque.

Ont été présents à ces assises, Antipas Mbusa Nyamwisi, Julien Paluku Kahongya, Muhindo Nzangi Butondo et tant d’autres personnalités dont parlementaires, ministres en fonction et  honoraires, tous  de la communauté Nande.

« S’ils sont là-bas, il faut qu’ils nous représentent, qu’ils travaillent main dans la main, qu’ils soient solidaires, mais qu’ils n’aillent pas là-bas uniquement pour chercher des postes. Avec des tueries qui se font, il faut qu’ils parlent de ça. Ce sont les portes paroles de la population. Ils ont été élus pour ça. Ce qui est à leur pouvoir comme député par exemple, c’est quand même eux qui votent des lois. Ils peuvent dire que ceci ne nous arrange pas, ça ne va pas nous aider », ajoute-t-il.

Cette initiative  a été portée par les leaders religieux à savoir Mgr l’Evêque du diocèse de Butembo-Beni, Mgr Sikuli Paluku Melchisédech, Mgr Adolphe Isse Somo de l’église anglicane et président de l’Eglise du Christ au Congo, ECC Butembo, du Pasteur Denis Kalipi du temple Polyglossa de la Communauté Baptiste au Congo-Est, CBCE. Le révérend pasteur Molo Pharès, représentant légal honoraire de la Communauté Baptiste au Centre de l’Afrique, CBCA,  qui est aussi derrière l’initiative n’a pas effectué le déplacement de Goma à Kinshasa suite à un empêchement de dernière minute, nous a fait savoir Mgr Adolphe Isse Somo.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE