Temps de carême : Quel est le sens de l’imposition des cendres ? Réponse avec le chancelier Abbé Ignace Matsungu

L’église catholique se prépare à célébrer la plus grande fête chrétienne. Pour ce faire, les chrétiens sont appelés à observer le carême 40 jours durant. Ce temps de carême qui vient de commencer ce mercredi 17 février avec l’imposition de la cendre. Quel sens revêt les cendres pour les chrétiens ? La voix de L’UCG a rencontré l’abbé Ignace Matsungu, chancelier de l’Evêque de Butembo-Beni pour en savoir plus.

L’imposition de la cendre est une pratique biblique qui rappelle à l’humilité de l’homme indigne qui revient vers le Seigneur expliqueAbbé Ignace Matsungu : « Il s’agit d’une pratique biblique. Déjà avec le prophète Joel, au chapitre 2, verset 12 à 18. Quand le peuple a entendu la voix du prophète, il s’est couvert de cendre en signe de pénitence et de deuil. Voilà où l’on trouve l’origine de la cendre qui marque justement un retour au Seigneur. C’est une marque d’humilité. L’homme qui se reconnait indigne devant le Seigneur, faible, de par sa nature, fragile, de péché et il veut retourner au Seigneur. »  

Dans un message pastoral, Monseigneur l’Evêque de Butembo-Beni, Sikuli Paluku Melchisédech, rappelle l’urgence de revenir au Seigneur.

« A l’occasion du carême de ce 2021, Monseigneur l’Evêque a voulu transmettre aux fidèles, le message du souverain Pontife, Pape François, qui porte pour titre ; voici que nous montons à Jérusalem, inspiré de l’évangile de Saint Mathieu, chapitre 20, verset 18. Et dans ce message pastoral, Monseigneur l’Evêquerappelle que le temps de carême que nous avons commencé ce mercredi de cendre est un temps qui nous rappelle l’urgence de revenir au Seigneur. Nous nous préparons à célébrer la fête la plus importante pour les catholiques, celle de pâques. La passion, la mort et la résurrection du Seigneur. Le carême est un temps de préparation pour cette fête, un temps d’initiation pour monter avec le Seigneur à Jérusalem »

Abbé Ignace Matsungu rappelle que les cendres qui sont imposées en signe de croix au front du chrétien en ce mercredi est faite des rameaux de l’année précédente. Les enfants et les chrétiens d’autres religions reçoivent aussi la cendre. Néanmoins, il est impérieux d’être charitable à ce temps de carême.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE