Massacres de Beni : même sans TSHISEKEDI, la délégation des rescapés revient de Kinshasa satisfaite

Après une mission de deux mois à Kinshasa, la délégation des femmes leaders et des rescapés  des massacres de Beni  est revenue à Butembo depuis jeudi 03 Juin. L’équipe conduite par la Dynamique des Femmes Engagées pour la Bonne gouvernance,   DYFEGOU, a menée son plaidoyer pour le retour de la paix à Beni mais revient au bercail sans le Président Félix Tshisekedi. Un échec, pas du tout, disent les membres de la délégation.

En allant à Kinshasa  des femmes,  des jeunes venus de Beni  ainsi que des rescapés des attaques des groupes armés ADF se sont fixés plusieurs objectifs notamment celui de ramener  dans la province du Nord-Kivu le Chef de l’Etat pour réaliser sa promesse de s’y installer et restaurer la paix.  Madame Rose Tuombeyane membre de la délégation fait savoir que le Chef de l’Etat est déjà saisi des cris des détresses des victimes des massacres.

« C’est le même message que les gens disent que  nous sommes allés prendre le chef de l’Etat  et là nous pouvons d’ailleurs nous réjouir. Quand nous lui avons transmis ce message il a été prêt  de venir avec nous. Il est toujours prêt, il devrait venir avec nous, mais ce que nous pouvons dire, il n’a jamais promis de venir avec nous à bord d’un même avion ; mais il a dit que nous que pouvions venir quelques jours avant lui », a expliqué madame Rose Tuombeane.  

Quelques  unes des recommandations adressées aux autorités  de Kinshasa   ont déjà trouvé des réponses. Tel est le cas du changement du commandement des opérations militaires  se réjouit Rose Tuombeyane. Mais beaucoup reste encore à faire, reconnait-elle.

« Notre objectif a été atteint. Vous aller vous rappeler que le premier objectif était de pouvoir rencontrer les autorités et nous avons amené avec nous les victimes des massacres. C’est  un objectif atteint à cent pour cent. Nous les avons rencontré, l’autorité que nous visions c’était le chef de l’Etat d’abord comme garant de la sécurité de la nation comme commandant chargée d’élaborer ; de concevoir la politique générale du pays », ajoute-t-elle.

Rose Tuombeyane s’est ainsi exprimé au cours d’une  conférence de presse ce vendredi 04 Juin au Centre d’Accueil Joli entouré des membres de sa délégation. Objectif faire rapport à la population de Butembo  de la mission de plaidoyer mené à Kinshasa.

Georges Kisando Sokomeka et Julienne Muhima