Nord-Kivu : les infirmiers pourtant sous-payés, sont en première ligne dans la lutte contre les épidémies rappelle l’ordre des infirmiers section de Butembo

Les infirmiers sont parmi les agents de santé qui sont en première ligne dans la lutte contre les épidémies. Il est urgent que leur traitement soit amélioré. C’est l’un des messages de l’ordre des infirmiers section de Butembo dans l’Est de la RDC, à l’occasion ce 12 mai de la journée internationale des infirmiers. Ils l’ont célébré avec les déplacés de guerre venus de Beni notamment, après une célébration eucharistique à la cathédrale.

Lors des deux derniers épisodes d’Ebola qui ont sévit à Butembo, Beni et les environs,  les infirmiers étaient les premiers à détecter les premiers cas. Ils ont ainsi évité la propagation de la maladie. Les infirmiers sont aussi bien dans la prévention que dans la prise en charge indique Fidèle Sivita, président de la section locale de l’ordre des infirmiers. Occasion pour lui de saluer la bravoure de ses pairs qui sont des véritables héros dans l’ombre.

‘‘ Ils sont les premiers à recevoir les malades et à détecter les cas. Dans les hôpitaux, ils sont au triage, donc quand vous arrivez, c’est d’abord les infirmiers que vous rencontrez. Vous l’avez vu lors de la 12ième épidémie d’Ebola, c’est un infirmier qui a détecté le cas dans la zone de santé de Biena. Ils ont beaucoup contribué aussi bien dans le dépistage que dans la prévention et la prise en charge.’’

Les infirmiers sont cependant médiocrement traités en ce qui est de leurs salaires déplorent Fidèle Sivita.

‘‘ La prise en charge de l’infirmier n’est pas à la hauteur du service qu’il rend. C’est regrettable que les gouvernants feignent de ne pas voir la contribution des infirmiers. Localement, on nous a plusieurs fois demandé les listes des infirmiers, et chaque fois qu’elles vont à Goma ou Kinshasa, elles reviennent déjà manipulées. Parfois quelqu’un qui avait sa petite prime à la banque, un bon matin il se réveille et il n’est plus sur les listes. On se demande qui a effacé le nom de la liste. Il y a beaucoup des désordres comme ça’’, dénonce Fidèle Sivita.

Notons que les infirmiers de Butembo ont choisi de commémorer leur journée avec les déplacés de guerre. Ils ont partagé avec eux farine, riz et haricot. Avant cette étape, ils ont pris part à une messe dite à la cathédrale Mater Ecclesiae de Butembo. Le célébrant leur a exhorté de fructifier leur talent qui consiste à sauver des vies sans nécessairement mettre au premier plan l’argent qu’ils peuvent recevoir en retour. Le thème pour l’année 2021 est « la profession infirmière : Une voix faites pour diriger-une vision pour les soins de demain. »

EMMANUEL KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE