Beni territoire : La CENI proronge le délai mais certains centres ne fonctionnent toujours pas

Alors que la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, vient de proroger de 15jours la durée du processus d’identification et d’enrôlement des électeurs dans l’aire opérationnelle  III, ce processus est suspendu depuis mardi 13 mars dans plusieurs centres d’inscription de l’agglomération de Mabuku et en localité de Maboya en territoire de Beni. A Butuhe, localité située en  groupement Malio, un seul centre est opérationnel depuis l’attaque d’un autre par des hommes armés non autrement identifiés il y a une semaine où un kit d’enrôlement a été emporté par les assaillants.

Dans les agglomérations rurales de Mabuku et Maboya par exemple, les centres des écoles primaires Maboya, Pinge, Mondiba et Mabuku ont été obligés de suspendre leurs activités depuis mardi 13mars 2023. Cette situation  est consécutive  au déplacement massif de la population après le massacre d’environ 10 civils par les terroristes ADF dans ces deux  entités mardi dernier,  fait savoir Kambale Mastaki président de la société civile noyau de Maboya.

« Depuis le mardi matin jusqu’à maintenant, les centres d’enrôlement des agglomérations de Mabuku et Maboya ont suspendu leurs activités suite au déplacement de la population. Les agents commis à Maboya et Mabuku ont déjà suspendu les activités d’enrôlement jusqu’à ce que   la situation redevienne à la normale», explique-t-il.

Contacté à ce sujet, le chef de l’agglomération de Mabuku confirme que le seul centre d’enrôlement qui était opérationnel  dans son entité a suspendu ces activités après le déplacement de la population. Il en est de même pour l’agglomération de  Butuhe. Ici, un seul centre d’enrôlement reste  fonctionnel, rapporte Maitre Maombi Kahongya président de la société civile du groupement Malyo qui plaide pour l’ouverture d’un autre pour faciliter l’enrôlement de la population.

 « Jusqu’ici une autre machine n’a toujours pas été disponible pour remplacer celle qui a été emportée par les inconscients qui ont attaqué le centre d’enrôlement la semaine passée.  Alors, ça handicap le processus d’enrôlement pendant qu’une grande partie la population ne s’est pas encore fait enrôler. Nous demandons  aux autorités de multiplier des centres d’enrôlement avec d’autres kits », a-t-il plaidé.    

D’après les statistiques de la Commission Electorale Nationale Indépendante  rendues publiques  ce mercredi 15 mars, seulement 22% d’électeurs du Nord-Kivu  se sont fait  enrôler depuis le début du processus.

Elisha Kindy