Butembo-Beni : le diocèse a payé depuis 2016 plus de 265 milles dollars USD pour la scolarité de 868 enfants orphelins des massacres et kidnapping à Beni

Le diocèse de Butembo-Beni a été très actif ces cinq dernières années dans le cadre de l’intégration socio-scolaire des enfants orphelins, victimes des massacres et de kidnapping en territoire de Beni.

 Les frais de scolarité de  868 enfants des écoles du réseau catholique et d’autres conventions sont supportés par l’Eglise et ses partenaires à travers le programme de Réhabilitation à Base Communautaire, RBC de l’Université Catholique du Graben.

Les responsables de ces écoles ont effectué un déplacement pour Butembo ce vendredi 23 juillet 2021 afin de percevoir les frais de scolarité des enfants orphelins. Il s’agit de 9 écoles secondaires et 15  écoles primaires. Les bénéficiaires expriment ici leur satisfaction.

« Grâce à cet appui du diocèse de Butembo-Beni, mon école s’est achetée des tôles pour couvrir une salle de classe et le bureau », se félicite le directeur de l’EP Mutube de Mavivi.

« 33 élèves sont pris en charge. C’est un acte à saluer car les parents ne savent pas payer les frais de scolarité car les champs sont inaccessibles  suite à l’insécurité », ajoute Monsieur Mutsuva Jean-Roger de l’Institut Maendeleo de Oicha.

Retenez que  depuis 2016, le diocèse a payé 92900$ des frais scolaires aux enfants victimes des massacres de Beni. 86 800 dollars pour leurs kits scolaires et 86 200 dollars  affecté à l’appui socioéconomique des parents à travers des activités génératrices des revenues. 

Plusieurs défis sont à relever.  « A partir de cette même année 245 écoliers auront 18 ans et ne seront plus compter parmi les enfants.Pendant ce temps, l’église soutient l’effort local, après cinq ans d’intervention, le contexte socioéconomique ne s’améliore pas et du côté du bénéficiaire et du partenaire », déplore Madame Prospérine Masika, Responsable de la RBC.

Retenez  que  26 enfants de ceux qui sont pris en charge à travers le RBC et  qui ont bien évolué auront leur diplôme d’État l’année prochaine.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE