Butembo : il a contracté mariage, acquis une parcelle et acheté une voiture en vendant des saucisses.

 

Un jeune homme de Butembo, province du Nord-Kivu, dans l’Est de la RDC,  s’est acheté une parcelle, une voiture et se marier grâce à la cuisson et la vente de saucisses. De la cuisine le matin à la rue le soir, Fataki  Carlos force l’admiration. 

Il s’appelle Kasereka Fataki  Carlos âgé de 38 ans, il embrasse ce business en 2013 quant il avait l’âge de 23ans. C’était dans le but d’aider ses  parents qui, selon lui,  commençaient à avoir de la peine à lui payer les frais scolaires.

« Le travail est la source de toute vie, ce travail nous aide beaucoup nous la jeunesse, il ya des gens qui nous ont formé et qui nous ont appris à cuire les saucissons, nous avons été leurs employeurs, aujourd’hui certains sont des grands patrons, ils sont à Kisangani d’autres Bunia ». 

Marié et père de deux enfants, Fataki  Carlos tire l’essentiel de ses revenus dans son métier de vente de saucisses grâce auquel il s’est procuré voiture et une parcelle.

En sa qualité de président de l’AVESSAU  (l’association des vendeurs de saucissons) il encourage  d’autres jeunes à se joindre à lui  car, assure-t-il, ceux qui ambrassent cette carrière n’y sortent sans réalisation. Cependant,  il faut prendre conscience avec beaucoup de courage. Il décourage la pratique illicite imputée à son secteur, pratique dite «Saucisson de Paris » qui consiste à mélanger la viande aux stupéfiants. Tous ceux qui se feront attrapés ne s’apprendront qu’à eux-mêmes car la pratique est déjà interdite par son association, l’AVESAU.

Julienne Muhima

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *