Butembo : La police vient de créer quatre nouveaux carrefours afin de renforcer le contrôle des documents des bords

Il n’y a pas de bouclage en ville de Butembo. La Police de circulation routière ne fait que sa mission régalienne en procédant au contrôle des documents des bords. Tel est l’éclaircissement fait par le colonel Polo Ngoma, commandant PNC Butembo à propos de la quasi-permanence des éléments de la PCR dans plusieurs coins de la ville.

Cela fait une dizaine des jours que la PolicekCR  a intensifiée le contrôle des documents de bords. Une situation qui est assimilé au bouclage par les conducteurs. Ils se demandent quand est-ce que ce bouclage pourra finir. Pour le commandant police ville, le colonel Paul Ngoma, le seul problème reste que la majorité des conducteurs n’ont les documents exigés. 

« Pour moi c’est une information. Il n’y a pas de bouclage. Le contrôle qui se fait, ça entre dans les activités de routine de la police »,  explique Polo Ngoma.

Le Colonel Polo Ngoma ajoute que la PRC est un service générateur des recettes pour l’Etat. Il précise que pour bien mener ce travail il a ajouté 4 à 5 carrefours. Car plusieurs conducteurs échappaient ainsi à la police causant un manque à gagner au trésor public.

« Au paravent la PCR n’avait que  6 ou 7 carrefours. C’est pourquoi on a ajouté cinq nouveaux carrefours. A l’époque tous les carrefours étaient concentrées du coté Est. Au niveau de Matokeo, au Croisement Avenues du Centre et d’Ambiance, Rondpoint Bayoli et au rond-point de la Cathédrale. Ici à Butembo plus de 90% des usagers n’ont pas de document d’assurance, 80% n’ont pas de permis de conduire, qui sont des documents obligatoires. Et l’argent n’est pas perçu pour la poche d’un individu plutôt pour le trésor public », ajoute le Commandant Urbain ai de la police.  

Et tout bon citoyen doit payer la contravention à la banque ou au bureau de la PCR et non entre les mains d’un policier.

HERVE MUKULU & GEORGES KISANDO

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE