Butembo : Le SYECO accorde 8 jours à Willy Bakonga, Ministre EPST, pour démissionner

Le Syndicat des enseignants du Congo SYECO, antenne de Butembo exige, endéans 8 jours,  la démission du Ministre de l’EPST, du directeur national du SECOPE et son adjoint. Réclamations reprises dans un  mémorandum déposé  ce lundi 12 à la mairie à l’issue  d’une marche sous une  pluie battante.

A ce 12 octobre, date de la rentrée scolaire, les enseignants affiliés au SYECO en ville de Butembo, ont voulu exprimer leurs ras-le-bol. Que de reprendre le chemin de l’école, ils ont opté pour une longue marche pacifique. Partie du bureau du SYECO après 10 heures, ils ont lu le mémorandum à la sous division provinciale avant de faire un détour par l’avenue Matokeo pour chuter à la marie tout mouillé. Il a sérieusement plut mais dame la pluie  n’a pas interrompus leur marche. Leur chanson reflétait la rancœur qu’ils portent dans le cœur contre les animateurs du ministère de tutelle et les services connexes : « Vue les promesses nos réalisés par le ministre de l’EPST et ses déclarations contradictoires (…) Les enseignants de Butembo demandent la paie de toutes les nouvelles unités, l’application du deuxième palier, la suppression des zones salariales, la démission du ministre d’Etat , ministre de l’EPST ainsi que le directeur national du SECOPE et son adjoint endéans 8 jours. »

Bende Buketsu Andrien, chef de bureau, a reçu le mémorandum à la place du maire. Il a souligné la noblesse des revendications des enseignants tout EN  leur rappelant le sacrifice qu’exige la vocation. Néanmoins, le maire ne pouvant y répondre, les revendications seront transmises à qui de droit avec commentaires, a-t-il promis.

Apres ces mots, la cinquantaine d’enseignants dont cinq femmes, ont regagné la ville en toute quiétude.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE