×

Butembo : nous voulons la paix à Beni ont scandé des habitants au Gouverneur du Nord-Kivu et au Général Obed Rwibashira

Butembo : nous voulons la paix à Beni ont scandé des habitants au Gouverneur du Nord-Kivu et au Général Obed Rwibashira

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita est arrivé ce samedi 16 janvier 2021 dans la soirée  en ville de Butembo.

Le chef de l’exécutif provincial est à ses cotés avec  le sous-chef d’état major des FARDC en charge des opérations, le lieutenant Général Obed Rwibashira, les officiers de l’armée et de la police et  quelques députés provinciaux élus du grand Nord.

Sur place, il a annoncé à la presse qu’il est dans une mission essentiellement sécuritaire qui le conduira jusqu’à Beni. 

Accueilli au rond-point Njiapanda, entrée Sud de la ville,  par le maire de la ville et des militants de différentes formations politiques, le gouverneur pourra se rendre à Beni territoire où les présumés rebelles Adf continuent à exécuter la paisible population.

Le Gouverneur du Nord-Kivu est arrivé par voie routière de Goma à Butembo.

Il a marché à pieds sur une distance de 500 mètres. Carly Nzanzu Kasivita et sa suite ont été ovationnés par des habitants de Butembo amassés le long du Boulevard Joseph Kabila.  

Impressionnés par l’arsenal sécuritaire qui l’accompagnait, certains habitants ne se sont pas réservés de  lancer des cris de solidarité pour Beni, victime des tueries contre les civils depuis six ans.

« Pas ici, Allez plutôt démonter vos muscles à Beni, on a plus besoin de vous à Beni.  Tunataka Amani(ndlr nous voulons la paix) à Beni », scandaient des jeunes,  à Nziapanda, au passage des pickups de l’armée qui accompagnaient le Gouverneur   .

Il  a aussitôt rejoint  cette  soirée de samedi 17 janvier  la mairie de Butembo où il a passé une vingtaine des minutes d’échanges avec le maire ainsi que certains membres de son conseil de sécurité.

Après Butembo, Carly Nzanzu Kasivita est attendu en ville et territoire de Beni.

Georges Kisando Sokomeka

Share this content:

Vous avez peut-être manqué