Butembo : Popal Ise livre une recette pour permettre aux artistes d’éviter la mendicité

Les artistes ont une occasion d’échapper à leur triste réputation de mendiant  de mauvais goût. Dans la chronique culturelle de ce » week-end, nous vous proposons une réponse faite par un artiste qui n’est plus à présenter, une icône de la musique bubolaise, Popal Ise.

Popal Ise et un certain nombre d’artiste musicien ont été invité au Forum Agricole  qui se tient dans la ville sœur de Beni. Dans ces assises plusieurs du secteur agricole discutèrent des opportunités que ce secteur propose dans la région.

Et pour Popal Ise l’investissement en agriculture serait la voie royale pour un artiste d’éviter la mendicité. Les grandes fortunes de la région en sont la preuve mais aussi des artiste des pays voisin le fond. « J’appelle mes collègues artistes à avoir la notion d’entreprendre. C’est vrai nous ne pouvons être tous commerçants. Je viens de la  ville de Butembo, une ville commerciale mais toutes les grandes fortunes de cette ville ont commencé par l’agriculture », explique Popal Ise avant d’ajouter : « Les artistes musiciens des autres pays le font même ici en Uganda ».

 Popal Ise souligne que cela ne demande d’avoir une grande surface. On peut commencer par des petites cultures (oignons, aubergine,…) et qui peuvent financer un album. « Cela permettra d’éviter d’être des mendiants tel qu’on nous l’a toujours taxé », conseil Popal Ise.

HERVE MUKULU 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE