Butembo : « tout est déjà prêt 3 jours avant la campagne de vaccination contre la polio » (DPS)

Plusieurs fois reportée pour des raisons opérationnelles, la première phase de campagne de vaccination contre la poliomyélite sera finalement lancée ce mercredi 25 mai 2022 dans 6 provinces de la RDC, dont le Nord-Kivu. Assurance donnée, ce lundi 23 mai par Docteur Bernardin Siviholya, Chef d’Antenne du Programme Elargi de Vaccination de Butembo, au cours d’un briefing de presse co-animé avec les délégués de l’UNICEF et du Réseau des Médias pour le Développement, RMED, en sigle. 

Disponibilité du vaccin dans toutes les zones de santé, formation des acteurs, dénombrement des enfants et pré-marquage des maisons, toutes ces activités opérationnelles, préalables pour toute campagne de vaccination, ont déjà été réalisées. « Il n’y aura plus de report », assure Dr Bernardin Siviholya, Chef d’Antenne du PEV à Butembo.

« Nous avons en tout cas tous les vaccins disponibles pour vacciner les enfants au niveau national. La stratégie à utiliser c’est la stratégie porte à porte comme nous l’avons toujours fait et ce sont des gouttes qu’on va donner aux enfants, deux gouttes pour chaque enfant pour la première phase et deux autres pour la deuxième », explique-t-il.   

Dans toutes ces zones de santé à proie à l’insécurité, le vaccin y a déjà été déployé. Les professionnels de la santé de la place travaillent sur les stratégies, à plus du porte à porte, ils pourront ajouter le regroupement des enfants en stratégie fixe ou avancée, explique le médecin.

Au total, 888 230 enfants de 0 à 59 mois issus de 17 zones de santé que compte la division provinciale de la santé, DPS, antenne de Butembo sont attendus pour cette campagne.  Parmi lesquels, 161 230 dans les villes de Butembo et Beni.

« Nous allons utiliser 2423 équipes et 5 538 vaccinateurs », précise-t-il.

Alors que toute la région subsaharienne  avait déjà été exemptée de la  circulation du poliovirus depuis août 2020, l’épidémie qui dérive de la souche  vaccinale du type 2 qui se vit encore dans plusieurs pays africains dont la RDC. Concernant la RDC notamment, c’est depuis le 08 mai 2017 que cette épidémie a débuté et se poursuit jusqu’à aujourd’hui avec un recensement de 267 cas confirmés, dont les plus récents ont été enregistrés dans la province du Maniema.

Jackson SIVULYAMWENGE  

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE