Etat de siège : le député national Rémy Mukweso parle d’un échec cuisant et propose un plan de sorti

Le parlement congolais va statuer, ce lundi 01er novembre 2021 sur la possibilité ou non de proroger pour la énième fois l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Mais, en attendant la convocation de cette plénière, le député national, Rémy Mukweso propose un plan de sortie de l’état de siège. Opposé à sa prorogation, cet élu national de Butembo opte plutôt pour sa levée progressive. 

Déjà, lors du vote à l’Assemblée nationale pour la neuvième prorogation de l’état de siège, le député Remy Mukweso avait voté NON à ce renouvellement parce que, dit-il, l’état se siège a échoué. Voilà pourquoi, lors d’une interview nous accordée ce vendredi 29 octobre, il est revenu sur son plan de sortie de l’état de siège qu’il propose au parlement.

« Je suis parmi les députés qui ont proposé le plan de sortie de l’état de siège qui peut dire qu’il faut qu’il y ait un processus de lever cet état de siège. Comme par exemple en ville de Butembo, on doit faire une évaluation et se poser la question de savoir est ce que vraiment au niveau de la ville de Butembo, il ya de raison pour maintenir l’état de siège ?si on constate que Butembo se porte bien, on lève cet état de siège à Butembo, si on constate que tout se passe bien à Goma, on lève cet état de siège à Goma…Nous, avec notre plan de sortie, nous pensons qu’on doit laisser l’état de siège uniquement dans les entités sensiblement touchées, c’est-à-dire par exemple en Irumu, à Beni-ville et territoire, et nous pouvons citer aussi le territoire de Mambasa, déclare le député Remy Mukweso.    

Ce sujet de l’état de siège s’est aussi invité aux cérémonies de clôture de l’année académique 2020-2021, cérémonies présidées par le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi à Butembo ce même vendredi.  Dans son allocution, lui, propose plutôt une stratégie supplémentaire.

« Moi je crois que ce que nous dévons faire c’est de dire : faisons l’évaluation de l’état de siège, voyons ce qui ne marche pas, essayons de chercher des solutions supplémentaires POUR essayer de rendre efficaces, pour ne pas faire tomber la volonté qui nous a manqué pendant plusieurs années.  Nous allons nous battre parce que nous savons que la stratégie actuelle ne marche pas bien, nous allons nous battre pour proposer autre chose », estime pour sa part Nzangi Butondo.

Pour rappel, plusieurs voix ne cessent de s’élever afin de réclamer la levée de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri suite à la persistance des tueries dans cette partie de la RDC.

Jackson SIVULYAMWENGE

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE