Nord-Kivu/Butembo : les massacres de civils à Beni et l’épidémie d’Ebola à la base d’un accroissement du nombre d’orphelins

Les dernières vagues des déplacés fuyant les massacres de civils à Beni et l’épidémie d’Ebola sont à la base d’un accroissement du nombre d’orphelins à Butembo. Le constat a été fait dans un orphelinat de Butembo dans lequel vivaient 87 enfants les semaines dernières et qui en a aujourd’hui 64. 

 En temps de paix relative, cet orphelinat accueille juste une trentaine d’enfants. Des vulnérables confrontés de nos jours à la cherté de la vie due à la psychose créée par le corona virus.

Ils sont 64, ces enfants orphelins qui vivent uniquement de bonnes volontés à l’orphelinat « Compassion pour les Enfants en Détresse », situé au quartier Kyaghala. Madame Dorcas Mbambu responsable de cet établissement indique que « les dernières vagues des déplacés de Beni et l’épidémie d’Ebola sont à la base de la hausse du nombre d’orphelins à Butembo ». 

Des enfants traumatisés pour la plus part.  « L’un d’eux accuse même une crise de folie depuis qu’il a vu ses deux parents atrocement tués à la machette dans les environs de Mangina » raconte Madame Mbambu.

« Il n’y a pas assez de médicaments pour eux ni assez de nourriture, cette situation s’est accentuée par la psychose liée à la pandémie de Corona virus » indique madame Dorcas. Elle en appelle à l’aide des bonnes volontés et à l’intervention de l’Etat.

Dans cet orphelinat, les enfants bénéficient d’une éducation scolaire. En dehors de celle-ci, Madame Dorcas enseigne à ces enfants la parole de Dieu et la culture de la paix. 

Emmanuel Kateri

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE