Nord-Kivu : le diocèse de Butembo-Beni exige la sécurisation des lieux de cultes (communiqué)

Le diocèse de Butembo condamne l’attentat meurtrier de ce dimanche 15 janvier 2023 dans une église de la 8ème CEPAC à Lubirihya, une cité congolaise frontalière avec l’Ouganda. Dans un message de condoléances rendu public ce lundi 16 janvier 2023, Mgr l’évêque Sikuli Paluku Melchisédech exige la sécurisation des lieux de culte en vertu de leur caractère d’inviolabilité.

Dans ce document, l’Église de Butembo-Beni décrit non seulement la persistance et la dégradation de la situation sécuritaire en territoire de Beni, mais aussi interpelle l’attention des autorités censées protéger la paisible population. Le pasteur du diocèse de Butembo-Beni en a profité  pour prier  pour le repos des âmes de toutes les personnes innocentes qui ont péri dans cette œuvre des méchants.

 « Condamnons sans délai cette barbarie, le diocèse de Butembo-Beni rappelle que quiconque tue est contre le plan de Dieu. A cet effet le diocèse de Butembo-Beni recommande à ceux qui ont l’obligation régalienne de protéger les citoyens et leurs biens, de  faire respecter scrupuleusement les principes de la sacralité de la vie et de l’inviolabilité des  lieux de culte. En même temps le diocèse de Butembo présente  ces condoléances chrétiennes aux familles éplorées par cet acte ignoble et les rassurent de ses prières ferventes en ce moment d’épreuve. Ces condoléances s’adressent à toute la population de Kasindi-Luberihya ainsi qu’aux membres de l’ECC et de la CEPAC. Par la miséricorde de Dieu que les âmes de victimes trépassées reposent en paix en Jésus Christ notre sauveur et Rédempteur. »   

Cet attentat est le tout premier de cette année 2023, un an après celui qui a ciblé le resto-bar INBOX le 25 décembre 2021 en ville de Beni où 13 personnes avaient perdu la vie. En octobre 2022 un attentat similaire revendiqué par le groupe État islamique a fait une dizaine des blessés dans une salle de Cinéma au quartier Vusenzera en commune Kimemi.

Elisaha Kindy