Nord-Kivu : Les attaques répétitives contre le chantier de la centrale Talihya-Nord découragent les autres investisseurs « Député Promesse MATOFALI »

Le député provincial  Promesse Matofali dénonce l’attaque du  chantier de la centrale hydroélectrique de Talihya-Vusokoli sise à une vingtaine des kilomètres à l’Est de la ville de Butembo en territoire de Beni.  En fait,  des hommes armés ont pris d’assaut dans la nuit du mercredi 29 avril à jeudi 30 avril 2020 le chantier de la centrale de Talihya.  Cette est attaque  intervenue  deux mois seulement après une autre et a été à la base  des dégâts tant humains et que  matériels  graves, déplore le député  Promesse Matofali Yonama.  

Cet élu provincial de Butembo craint que ces attaques répétitives ne viennent          décourager  les   investisseurs dans le Grand-Nord. « La population, les autorités doivent sécuriser  ces investissements. Vous savez que Butembo a besoin du courant pour alimenter des unités  telle que l’usine des tôles en voie d’être implantée dans la région », explique cet élu.   Il en ait de même pour l’industrie locale, ajoute Promesse MATOFALI. Selon lui, plusieurs jeunes vont trouver de l’emploie grâce à  l’entreprise Energie du Nord-Kivu, ENK.  

Retenez que la centrale de Talihya-Nord est une œuvre de la société, ENK, qui alimente les villes de Beni et Butembo à partir du barrage de Ivugha dans le faubourg Ouest de Butembo. Avec une capacité maximale de 23 mégawats,  cette infrastructure devra être opérationnelle  d’ici 18 mois, selon les prévisions de cette entreprise, que cite Promesse MATOFALI. Ce projet est parmi les poumons d’alimentation de la zone économique spéciale selon la vision du Président Felix Tshisekedi.  

Georges KISANDO SOKOMEKA

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE