Nord-Kivu : LM Coffee, une jeune usine de café de spécialité, victime de la crise sanitaire de covid_19

La crise du coronavirus a eu un impact sérieux sur l’économie de la planète. En RD Congo, une part de la jeunesse ne jure que par l’entreprenariat pour se sortir de la misère et participer à l’essor économique du pays. Plus encore à Butembo où l’esprit entrepreneurial est fort présent. Le comble ce que cet élan a été freiné par la crise du coronavirus. Tel est le cas du LM Coffee, une jeune entreprise de torréfaction de café de spécialité en ville de Butembo qui voit les prémisses d’un essor s’envoler par cette crise sanitaire.

Ce n’est pas une mince de produire un café de spécialité. C’est un travail de longue haleine qui commence par l’encadrement des agriculteurs  au champ jusqu’à la tasse de café bien chaud et aromatisant souligne Kambale Kyamuhotire Fabrice, Directeur de LM Coffee

« Il faut suivre les agriculteurs de la préparation du champ, la semi, en leur fournissant des techniques agricoles appropriées, jusqu’à la décoction du café afin d’obtenir un café répondant aux normes. »

Imposé un café local quoique de spécialité n’a pas été facile au début rajoute-t-il.

« Au début, ce n’était pas facile. Nous proposions nos produits aux hôtels, aux supermarchés mais à la fin du mois, on dit qu’il n’y a pas d’argent car personne n’a pris notre café. Confiant dans notre produit, cela ne nous a pas découragé, nous avons intensifiés le marketing sur les radios, le porte à porte, les entreprises, les maisons des religieux,… »

Malheureusement quand les partenaires commençaient à apprécier les produits, l’épidémie de corona s’est imposée. LM Coffe perd ses clients en premiers car le café reste encore un produit de luxe, pour la population locale.

« En février, nous venions de voir l’avenir. Les commandes étaient devenues réguliers. Les hôtels, les supermarchés localement, à Beni, Goma commandaient des dizaines paquet par semaines, puis les expatriés sont rentrés chez eux avec le confinement, le secteur hôtelier a été touché. Nous avons perdus nos clients. »

Ces entrepreneurs crient au secours pour sauver l’emploi des jeunes qui font tous pour ne pas fainéantiser.

Hervé Mukulu

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE