RDC-12e épidémie d’Ebola : « Il s’agit de la résurgence du variant Ituri qui a sévit lors du 10e épisode » (Dr Salita, MinProv. Santé)

La situation épidémiologique de la douzième épidémie d’Ebola qui sévit à Butembo et ses environs fait état de  4 cas confirmés dont 2 personnes mortes et deux malades suivies au CTE de Katwa.

Précision faite par le Ministre provinciale de la santé, Nzanzu Salita lors d’un point de presse tenue ce lundi 15 Février à la Division Provinciale de la Santé, antenne de Butembo.

La vaccination des contacts qui n’ont jamais été vaccinés a commencé ce lundi à Katwa après son  lancement dans la zone de santé Biena épicentre de cette épidémie.

Les molécules thérapeutiques pour soigner Ebola sont déjà présentes à Butembo  a rassuré  le ministre provinciale de la santé, Nzanzu Salita. Jusqu’à ce lundi 15 février, environ 300 contacts ont déjà été listés. La décontamination des structures sanitaires et maisons se déroule bien sauf à Mutsanga où un jeune homme qui n’appartient pas à la famille refuse que les équipes décontaminent une maison. Ce que déplore le Ministre, car Mutsanga a connu beaucoup des pertes en vie humaines suite à la résistance lors de la dixième épidémie.

Nzanzu Salita souligne qu’il est possible de vaincre rapidement ce virus si on mutualise les efforts car il ne s’agit pas d’un nouveau virus. Il s’agit du Variant Ituri qui a circulé lors du dixième épisode.

 « Le virus qui circule maintenant, celui identifié au premier cas et qui a été envoyé à Goma et Kinshasa pour séquençage ; il s’agit d’un virus qui a circulé lors de la dixième épidémie. C’est le variant qu’on appelle ‘Ituri’. Le  virant qui était à Byakato et Mabalako. Il n’a pas subi beaucoup des mutations. Environ 5 seulement. Ce qui montre qu’il était dans un réservoir dans la région. Il faudra qu’on poursuive des études pour savoir si ça vient de quelle personne qui l’a gardé pendant un bon bout de temps.»

Ebola étant plus mortelle que coronavirus, Nzanzu Salita précise que tous les partenaires du ministère de la santé sont de retour à savoir l’OMS, l’UNICEF, IMC et consort. Il appelle chacun à faire sa part de sensibilisation pour qu’on en finisse le plus tôt que possible.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE