Afrique : ce bilan de l’OUA, actuelle UA,soixante ans après

Le monde a célébré ce jeudi 25 mai la journée mondiale  de l’Afrique cadrant avec les soixante ans d’existence de l’organisation de l’union africaine, aujourd’hui Union africaine. Quel bilan retenir de l’existence de cette institution continentale soixante ans après ? Pour  comprendre cette question, la Voix de l’UCG a exploité l’analyse du professeur Nissé Mughendi Nzereka spécialiste en relation internationale et membre du cabinet du ministère de l’intégration nationale. 

Pour ce chercheur en relation internationale,  la plus grande réalisation  en terme de bilan positif à mettre à l’actif de l’Organisation de l’Union Africaine actuellement Union africaine soixante ans après, c’est la conservation du principe de « l’intangibilité » des frontières  après la vague d’indépendance  pour la plupart des pays africains entre les années 1950 et 1960. « Les chefs d’État africains ont décidé  de stabiliser géopolitiquement le continent africain pour éviter qu’elle se disloque ou que certains soient tentés de recréer des empires voire des royaumes. Ils ont stabilisé les frontières africaines en postulant que celles ne devraient pas bouger, elles doivent rester telles que héritées »explique –t-il.

 

Néanmoins, déplore le professeur, l’Union Africaine, soixante ans après, connait des problèmes d’ordre organisationnel et administratif qu’il résume ici  en deux  grandes faiblesses: « La  dépendance financière de l’UA. Elle a de bonnes ambitions mais  n’a pas eu la capacité de les financer de manière autonome. Par exemple, la banque africaine de développement est financée à plus de 40% par des puissances telles que la France, la chine, les USA. Et la deuxième faiblesse, l’Afrique reste divisée c’est-à-dire désunie suite aux intérêts occidentaux »  regrette –t-il.                   

Créée en mai 1963 au lendemain des indépendances  pour  la plupart des pays africains, 32 chefs d’Etats se sont  rencontrés en Adis Abeba en Ethiopie pour créer l’organisation de l’Union Africaine avec des objectifs  comme : la promotion de l’Unité et la solidarité des états africains, la défense de la souveraineté nationale, de l’indépendance et de l’intégrité territoriale.

Elisha Kindy