Agriculture vivrière : « La technique d’irrigation goûte à goûte pourrait sauver des cultures en ce temps de perturbation de saison pluviale » (Prof. Mutiviti)

La technique d’irrigationgoûte à goûte a été au centre d’un examen du cours d’irrigation. Les étudiants de Deuxième ingéniorat d’agronomie en phytotechnie l’ont expérimenté sur certaines plantes comme les choux, les aubergines…

Il s’agit d’un dispositif qui allie l’utilisation des bouteilles d’eau minérales et des petits tuyaux. Ce qui fait penser à la perfusion. Le professeur Mutiviti rassure que c’est le même principe permettant de donner à la plante juste la quantité d’eau dont elle a besoin comme la perfusion pour le malade.

« Nous sommes en train de passer l’examen du cours d’irrigation sur terrain. Ce que les étudiants sont en train de faire et moi je vérifie le débit et le besoin des cultures. L’irrigation goûte à goûte est une des méthodes pour économiser l’eau », explique le Professeur Mutiviti.

Cette technique permettant d’économiser l’eau est idéale en période de sècheresse explique une étudiante.

« Même pendant la sècheresse on peut apporter ainsi régulièrement l’eau aux plantes pour qu’elles se sentent dans les meilleures conditions », rajoute une étudiante.

En ce temps, où il y des plus en plus de perturbations de saison pluvieuse avec des fortes incidences sur les cultures le professeur Mutitivi espère que les agriculteurs des produits maraichers vont adopter cette technique pour sauver certaines cultures. Mais aussi c’est plus pratique pour arroser les fleurs naturelles dans le jardin ou dans la maison.

HERVE MUKULU

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE