Baudoin MURAMAMBI, force l’admiration avec 53 ans d’expérience et sa marque des chaussures de luxe « Made In Butembo »

 Elles  sont rares les personnes qui ont cinq ans de carrière dans des professions  invisibles et parfois négligées tel que la cordonnerie.  La voix de l’UCG   est tombée sur un cordonnier au parcours exceptionnel qui a embrassé cette profession en  1966  soit une année seulement  après la prise du pouvoir par le Maréchal Mobutu.

Il s’agit du  cordonnier porteur d’un nom évocateur monsieur, Kambale Muramambi Baudoin qui œuvre en ville de Butembo en province du Nord-Kivu.

Kambale Muramambi Baudouin a appris son métier grâce à un certain Maseke, qui avait un atelier  qui fonctionnait jadis  sur avenue Makasi. C’est par après que Muramambi est allé à Goma pour suivre sa formation aux cotés des ses compères vivant avec handicap.

Cet homme qui est l’initiateur du centre pour Handicap de Makoka exerce  avec fierté cette profession de cordonnerie à laquelle il doit tout. Sa parcelle, sa maison et même l’instruction de ses enfants dont le plus l’ainé envoisine la cinquantaine d’âge. 

Kambale Muramambi est fière d’avoir formé nombreux jeunes et se dit favorable à former d’autres. Cet homme vivant avec handicap s’adresse à ses compères qui passent des journées entières à mendier au lieu d’apprendre les métiers.

« Je gagne tout grâce à ce travail. J’ai fait grandir mes enfants et j’ai construit ma maison. Apprendre ce travail c’est mieux que de mendier au centre-ville. Ceux qui veulent apprendre doivent venir. Je suis prêt à les montrer comment on fait » a conclu monsieur Muramambi.

Monsieur Muramambi a précisé à La Voix de l’UCG qu’une paire de chaussure de luxe communément  appelée MUKOTO  faite à sa main se négocie entre 25 et 30 dollars  américains. Ce génie de la cordonnerie a son atelier à en cellule  Kimbesa près du pont Mbumba.

Georges Kisando Sokomeka

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *