×

Beni: Plus de 104 civils tués en 6 jours, la société civile du Nord-Kivu demande l’éradication de l’ADF et de l’UPLC

Beni: Plus de 104 civils tués en 6 jours, la société civile du Nord-Kivu demande l’éradication de l’ADF et de l’UPLC

Insécurité à l’Est de la RDC, la société civile du Nord Kivu fait un décompte de 104 personnes tuées en une semaine par « ceux qu’on appelle ADF » selon elle, dans 3 collectivités. Pendant 6 jours, soit du 8 au 14 mars courant, l’ennemi s’est baladé dans la zone sans être inquiété et en a profité pour tuer innocemment plus de 104 civils indique la société civile.

Dans un message nous partagé ce mercredi 15 mars 2023 par Edgard Mateso, vice-président de la société civile du Nord-Kivu, il y est détaillé et précisé qu’en date du 08 mars 2023 à Mukondi et à Mausa en Groupement Malio, Chefferie des Bashu c’est 48 personnes qui sont décédées

. Le 12 mars à Kirindera en Groupement Masiki-Kalonge, chefferie de Bashu, 19 autres sont décédées, alors que le 12 mars à Mabulengwa en Groupement Baswagha-Madiwe, Secteur de Beni-Mbau, 3 morts ont été comptés. A ceci s’ajoute les 17 morts du 13 mars à Kininga, Groupement Buliki, Secteur Ruwenzori et le 14 mars à Mabuku, Groupement Malio chefferie de Bashu, le décompte macabre est de 17 personnes tuées.

La société civile du Nord-Kivu demande aux autorités de restaurer l’autorité de l’Etat. ‘‘ Comme on peut le constater, dans ces villages il n’y a ni FARDC, ni PNC, ni ANR. La zone est complètement abandonnée aux mai mai UPLC qui y font simplement leur loi contre la paisible population. Tout ce que nous demandons aux autorités du pays, c’est de retirer les mai mai qui sont dans la zone, restaurer le plus urgemment possible l’autorité de l’Etat et traquer les égorgeurs qui circulent dans cet espace de la mort.’’

Plusieurs villages du territoire de Beni souffrent de la présence des ADF qui tuent, pillent et incendient des villages depuis près de 10 ans. Mardi 14 mars, au-delà des tueries leur attribuées entre Maboya et Mabuku, 3 autres ont été tuées à Kyangendi sur le tronçon Karuruma-Kyavinyonge.

Emmanuel KATERI

 

Share this content:

Vous avez peut-être manqué