Butembo : Edgard Mateso échange avec la communauté scientifique de l’ULPGL et l’ISTMGL sur « L’étudiant face aux enjeux politiques »

L’étudiant face aux enjeux politiques, c’est le thème qui a été au menu de la conférence-débat qu’ont co-organisé ce vendredi 15 septembre les étudiants et enseignants de l’Université Libre des Grands Lacs et ceux de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales Grand Lacs. L’orateur était Edgar Katembo Mateso, vice-président honoraire de la société civile du Nord-Kivu. Selon les présidents des comités estudiantins de ces établissements universitaires et supérieurs, l’objectif visé par les organisateurs de cette séance scientifique, est d’édifier les étudiants sur les techniques pouvant aboutir à un choix judicieux de bons représentants lors des prochaines élections au pays.

Dans son speech devant la crème intellectuelle de l’ULPGL et l’ISTMGL, Edgar Katembo Mateso, acteur politique et candidat à la députation nationale aux élections prochaines renseigne qu’il a seulement outillé les participants des stratégies pour remarquer celui ou celle qui peut jouer le rôle d’un bon représentant du peuple.

« Il était question de les outiller pour les aider à savoir comment identifier quelqu’un qui doit aller représenter la population. Les élus que nous produisons constituent notre reflet. Nous avons donc intérêt à faire un choix judicieux de quelqu’un qui mérite réellement de nous représenter. Des gens qui comprennent nos problèmes, qui maitrisent les stratégies de plaidoyer en faveur de la population. J’ai l’espoir qu’avec les étudiants qui étaient autour de nous, il y a des choses qui peuvent changer dans la communauté » a expliqué Edgard Katembo Mateso.

Alors pourquoi le choix d’Edgar Mateso par ces deux établissements universitaires pour animer cette conférence-débat ? Mumbere Nganza Miché, président du comité estudiantin de l’ULPGL.

« Nous pensons qu’il peut nous aider à instruire et éduquer les étudiants. Ils sont parmi les acteurs qui doivent vulgariser les vraies valeurs dans la communauté. Cela face à la campagne électorale qui va bientôt commencer. Nous avons constaté que de temps à temps la communauté est manipulée. En tant qu’étudiant, il fallait que nous soyons d’abord instruit pour que le message soit vulgariser partout. L’objectif a été atteint. Maintenant nous savons quel type de candidat nous devons voter. Nous devons le faire pour l’intérêt de notre ville et de toute la communauté » a lancé Mumbere Nganza Miché.

Ce cadre d’échange a été clôturé par le jeu de questions-réponses sous la satisfaction des participants.