×

Butembo : le prix du carburant baisse celui de la course hausse, les conducteurs accusent l’instabilité du taux

Butembo : le prix du carburant baisse celui de la course hausse, les conducteurs accusent l’instabilité du taux

 

Les conducteurs de moto-taxi se réjouissent de la baisse du prix du carburant qui s’observe sur le marché de Butembo depuis le début du mois de janvier en cours. Il y a un mois, le prix du litre a grimpé jusqu’à atteindre 5 000 francs congolais, mais actuellement il se négocie au prix de 3 000 à la station et entre 3300 et 3500 chez les petits revendeurs appelés « Kadafi ». Malheureusement, en dépit de cette baisse du prix du carburant, celui de la course à moto reste à la hausse. Les taximan interrogés ce mardi 30 janvier par la Voix de l’UCG trouvent un autre motif.

Assis sur sa moto en stationnement dans un parking à Vulamba, Kakule Ndivito est parmi ceux qui se réjouissent de la baisse du prix du carburant. Cependant, il n’a pas baissé le prix de la course à cause, dit-il, de la perturbation du taux d’échange.

« C’est vrai qu’il y a baisse du prix du carburant sur le marché, mais la hausse du taux est un autre problème qui nous met en difficulté.  Cela fait que nous ne savons plus comment baisser le prix de la course. Vous vous imaginez qu’un trajet que nous pour lequel nous faisions payé 500 francs au taux de 2000 francs ne doit pas rester au même prix à ce jour. « Avec une course de 500 francs, nous ne saurons pas travailler », se plaint-il.

Plus près de lui, Moise Ndovya exhorte les clients à comprendre la misère que traversent les conducteurs de moto-taxi suite à la dépréciation du franc congolais.

« Nous achetons nos motos à un prix cher que celui d’une course et puis en dollars et non en francs au taux de 2800, voire 3 000 francs. Pour qu’un conducteur totalise 10 dollars pour une journée, ce n’est pas du tout facile, j’invite nos clients à comprendre la conjoncture économique actuelle et à être patients jusqu’à ce que la situation s’améliore. »

Kambale Joseph, une quarantaine, conducteur de moto-taxi, rencontré au parking Kambali appelle les autorités du pays à résoudre au plus vite la question de l’instabilité du taux d’échange.

« Nous appelons les autorités étatiques du pays à trouver une solution qui soit rapide et salvatrice et de notre côté, nous n’allons plus nous tirailler avec nos clients », recommande-t-il.

Dans son discours d’investiture, le président de la République Felix Thsisekedi a promis de s’investir en fond pour relever l’économie du pays en stabilisant la monnaie nationale.

Elisha Kindy

Share this content:

Vous avez peut-être manqué