×

Guerre du M23 à Masisi : le trafic routier coupé, des marchands ambulants grincent les dents

Guerre du M23 à Masisi : le trafic routier coupé, des marchands ambulants grincent les dents

Les vendeurs de chaussures et de friperies à Butembo, qui s’approvisionnent à Goma, sont inquiets suite aux affrontements entre l’armée et le M23 sur l’axe Kichanga-Sake. Ce tronçon était  devenu la déviation principale pour relier le Nord et le Sud de la province du Nord-Kivu depuis la fermeture de la route Kiwanja-Goma.

 

L’évolution des combats dans le territoire de Masisi est à l’origine de l’arrêt du trafic routier, isolant ainsi les opérateurs économiques de part et d’autre de leur marché d’approvisionnement. C’est le cas de Monsieur Grace Fanelya, commerçant ambulant au sein de la Galerie de Luxe à Butembo. Les chaussures et autres produits qu’il achète à Goma ne parviennent plus à destination, et une rupture de stock est imminente. Sans intervention, il risque la faillite, d’autant plus que depuis l’avènement de la guerre du M23, plus rien ne semble fonctionner.

« Nous sommes bloqués. Au départ le trafic prenait deux jours. Par après ça pris quatre jours. A présent plus rien n’est possible. Nous écoulons ce qui était gardé en stock. Nous espérons que la solution sera trouvée le plutôt. Nous ne saurons pas nous donner le luxe de payer le vol pour le transport des marchandises au risque de ne rien gagné au final »

Il convient de noter que l’annonce de la réouverture du trafic entre Goma et le Grand Nord via le Rwanda et l’Ouganda a été bien accueillie par les usagers, mais elle ne s’est jamais concrétisée. Les opérateurs économiques travaillant dans le domaine du transport subissent également les conséquences de la coupure du trafic routier entre Butembo et Goma. L

es bus dédiés à cette liaison restent stationnés à Butembo, et les propriétaires se contentent des maigres recettes tirées du transport urbain.

 

Share this content:

Vous avez peut-être manqué