Butembo : les bonnes volontés invitées à secourir les élèves déplacés de l’école primaire Saint Gérôme

Au troisième jour de la rentrée scolaire, les élèves déplacés de guerre qui suivent les cours au sein de l’école Primaire Saint Gérôme restent dépourvus des fournitures scolaires.  Sonnette d’alarme de madame Vutsopire Charlotte directrice de cette école. Près de 150 élèves éparpillés dans 6 salles de classe n’ont rien comme outils scolaire pour suivre les cours dans des bonnes conditions.

« Le lundi ils sont venu moins nombreux mais hier ils ont été là sans ardoises, sans cahiers et surtout sans uniformes. J’ai essayé de demander le prix d’une ardoise ; çarevient à 4000fc. Ce sont des enfants vulnérables qui ne peuvent pas trouver cet argent. Que ceux qui vont attendre cette voix nous viennent en aide et ainsi soulager ces enfants déplacés.  Les enseignants aussi sont là, dépourvus. Ils n’ont même pas du savon pour lessiver leurs habits. Que les personnes de bonne volonté viennent nous aider même avec du savon pour soulager ces enseignants qui sont tous non matriculé c’est-à-dire ils travaillent comme des bénévoles » explique la responsable de cette école.

Signalons que l’école primaire saint Gérôme est située dans les enceintes de l’EP Tsakatsaka dans la commune Kimemi en ville de Butembo. Cette école encadrant des enfants déplacés de guerre fonctionne dans l’après-midi.

Julienne Muhima