Butembo : relocalisation de la MONUSCO, les riverains du QG sont entre soulagement et amertume

Les équipements de la MONUSCO ont effectivement quitté la Sous Base de cette mission à Butembo la nuit du dimanche 21 à ce lundi 22 août 2022 conformément au programme de sa relocalisation rendu public le weekend dernier. Mais, ce lundi matin, le sentiment de quelques tenanciers de services autour de ce Quartier Général était partagé entre soulagement et amertume.

Ce jeune-homme s’appelle Mathe Mbayahi Trésor, tenancier d’une cabine de recharge de crédits télécom à face du QG de la MONUSCO au quartier Kambali à Butembo. Parmi ses clients se trouvaient des membres du personnel civil et militaire de cette mission de l’ONU,  Hélas, ils sont partis, s’exclame-t-il.

«C’est un manque-à-gagner parce qu’il s’agit de nos clients qui ne viendront plus auprès de nous. Mais, bon, nous ne regrettons rien parce que les autres clients, membres de la communauté de Butembo, seront toujours là en train d’acheter » se réconforte-t-il. 

Plus près à quelques mètres de la base logistique, se trouve une alimentation tenue par une femme.  Témoin du départ de certains de ses clients, son sentiment mitigé.

«Certains d’entre eux, les gardiens et les journaliers surtout, figuraient parmi mes clients. Je ne peux que regretter leur départ parce que le vivre-ensemble est très important, mais tenant compte de leur incapacité à remplir leur mission. Je ne regrette rien. Il y a trop d’accusations qui pèsent sur eux. Je pense qu’ils ne devaient que partir. Je n’y trouve aucun mal », affirme-t-elle sous anonymat.

Un peu plus radical, Kitsa Faustin, conducteur d’une moto taxi est basé au parking Bel Air, non loin du QG de la MONUSCO. Il s’en fou de leur départ qui, selon lui, n’aura aucun impact sur son travail.

« Pour nous, le départ de la MONUSCO n’enlève rien à notre clientèle. Qu’ils partent, nous on s’en fout puisque leur présence à Butembo ne nous ajoute rien dans l’exercice de notre profession de taximan. Et même ce parking, nous l’avons mis ici pour le déplacement de la population vers le centre-ville, pas pour la MONUSCO », déclare-t-il.      

En cellule Bel Air, de nombreux habitants affirment avoir vu des véhicules du service Okapi chargé du déplacement des matériels poids lourds en train de sortir nuitamment de l’enclos. Mais, ce matin, quelques policiers étaient encore présents pour monter la garde.

Rappelons que le maire de Butembo, le commissaire supérieur Roger Mowa Baeki Telly a donné des précisions sur le programme de la relocalisation dans  un communiqué signé le samedi 20 Août 2022.

Un déplacement de la MONUSCO qui va du 20 au 24 Août 2022 durant les heures nocturnes. Ce programme s’annonce comme suit. Dans la nuit du 20 au 21  21 aout, de 20 à 23h, il y aura déplacement de 22 véhicules de Beni vers Butembo pour récupérer ses matériels. Ces mêmes véhicules prendront la direction de Lubero  dans la nuit du 21 au 22 Août 2022.

Durant la journée du 22 août 2022, de 09h à 1 heure, déplacement de URUBATT de Lubero vers Goma par Hélicoptère. Puis 15 véhicules quitteront  Lubero pour la Rwindi dans la nuit du 22 au 23 Août 2022. Dans la nuit suivante, ils quitteront la Rwindi pour Kiwanza annonce le communiqué du maire de  Butembo.

Jackson SIVULYAMWENGE   

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE