Butembo : spéculations autour des raisons de la montée du prix du carburant

Le prix d’un litre de carburant connaît une hausse vertigineuse sur le marché de Butembo depuis la semaine dernière. Le litre est passé de 2800 à 3400 voire 4000 francs congolais selon qu’on se retrouve à la pompe ou chez les petits détaillants, près ou loin du centre-ville. Une situation qui est à la base de la hausse des biens et services.

Par exemple, la course à moto qui se négociait à 1000 FC a presque doublé.  Le service urbain de l’économie qui a la mission de réguler les prix dit avoir initié des actions d’interpellations  pour tous ceux qui trempent dans la spéculation autour du prix du carburant.

Pour l’instant, il est difficile de déterminer les facteurs à la base de cette hausse. Le service de l’économie est sur le terrain afin de s’enquérir de la situation auprès des grands importateurs des produits pétroliers. Certaines sources font savoir que cette hausse est due à la dégradation du pont de secours érigé sur la rivière Hululu sur la route Beni-Kasindi, artère d’intérêt national et économique qui relie la partie orientale de la RDC à l’Est de l’Afrique à partir de l’Ouganda. En effet depuis bientôt 5 ans ou presque, la MONUSCO avait jeté une passerelle à cette rivière après que le principal pont ait cédé suite à sa vétusté. Mais toutes ces années après, l’ouvrage n’a jamais été reconstruit. Sentant la menace des opérateurs certains opérateurs économiques se livrent à des pratiques mafieuses notamment la rétention de stocks et causer ainsi la hausse du prix de carburant.  Cette situation risque d’affecter davantage les différents secteurs vitaux si jamais le service de l’économie nationale ne régule pas les prix d’une part et d’autre part si le pont incriminé n’est pas réhabilité ou reconstruit.

Georges Kisando