Butembo : un jeune développeur a mis en place une application pouvant faciliter le paiement du courant ENK

Un jeune développeur a mis en place une application pouvant faciliter le paiement du courant ENK. Isse Mirembe explique que son logiciel une fois validé par l’entreprise pourra ainsi soulager les clients qui sont confrontés à plusieurs défis pour se procurer du courant. La Voix de l’UCG l’a rencontré en marge de la célébration de la journée internationale des programmeurs et développeurs.

Selon ce jeune geek étudiant à l’Université de l’Assomption au Congo UAC, pour fonctionner cette application devra être liée à la base des données de cash power, entreprise gestionnaires du courant produit  la société Energie du Nord Kivu. Concernant la garantie sécuritaire de cette application qui fonctionne avec un code USSD comme pour les forfaits internet, il explique que les transactions sont directes entre deux numéros Orange money.

 « C’est une application dont l’accès se fait à travers un code USSD comme pour les crédits d’appel ou les forfaits internet. Pour payer le courant il suffira de composer un code et ensuite de suivre le menu. J’ai développé l’application en voyant les difficultés des clients pour payer le courant. Il y a notamment ce fil d’attente qui s’observe au point de vente, les défis liés à la non-circulation la nuit. Si le courant coupé la nuit on est obligé d’attendre le lendemain pour aller au point de vente, etc. Ma solution permet de faire un paiement à travers Orange Money. Pour la question de sécurité, les transactions vont d’un compte Orange money du client au compte Orange money de ENK sans transiter ailleurs. Il n’y a donc pas de crainte par rapport à cela » a expliqué Isse Mirembe.

Isse Mirembe a fait savoir qu’il reste ouvert à rencontrer les responsables de ENK pour présenter davantage son produit. Dans une interview accordée le 9 Septembre, Anthony Claverie, directeur des opérations de ENK a fait savoir que pour résoudre le problème de paiement ENK envisage deux solutions à savoir le paiement via mobile banking et le repoussement à 21 heures, l’heure de la fermeture du point de vente.

 Ismaël Kabuyaya