×

En 2023, le PASA-NK veut atteindre 75 pourcent de bénéficiaires

En 2023, le PASA-NK veut atteindre 75 pourcent de bénéficiaires

Clôture des travaux d’auto-évaluation du  projet d’appuis au secteur agricole du Nord-Kivu, PASA-NK ce lundi 17 octobre 2022. Après 8 jours de travaux intenses au centre Uhai Kikyo, les organisations paysannes, les officiels  qui interviennent dans ce projet viennent de se fixer l’objectif d’atteindre 75 pourcent des bénéficiaires. 

Daniel Bunambo, coordonnateur national  ad intérim de PASA-NK annonce des travaux de réhabilitation et de traçage des routes de desserte agricole dans les  tous les territoires du Nord-Kivu et d’autres activités  d’ici 2023.

“Le projet PASA-NK va mettre l’accent sur la réhabilitation des routes de déserte agricole. Nous voulons démarrer 416 Km à réhabiliter réparties dans 5 territoires à savoir Beni, Lubero , Rutsuru , Masisi et Nyirago. Et nous allons faire l’effort d’étendre nos actions à Walikale en 2023. Cette même année, nous allons aussi construire des entrepôts ; au moins 16 petits-centres de collecte qui seront construits à Beni, à Rutshuru, à Nyiragongo pour permettre aux petits producteurs d’avoir où entreposer leurs productions.   Aussi à cette même année,  on va appuyer les petits producteurs avec la semence comme  la semence de la pomme de terre, semence de riz, la semence de Maïs et faciliter la production des plantules pour que puissent rajeunir  nos plantations des café arabicas ; surtout à Luberio – Beni et Rutsuru. Et enfin nous voulons des moyens de commercialisation pour que  l’on construise les entrepôts et qu’on mette des fonds de commercialisation. Tu viens du village, tu arrives à l’entrepôt, tu as de l’argent pour payer ta production directement, au lieu d’aller trop loin. » 

Les acteurs étatiques et les organisations paysannes ont fait des recommandations à la coordination pour accélérer le processus de passations des marchés et  la construction des infrastructures. 

Une autre recommandation c’est celle adressée au gouvernement à restaurer l’autorité de l’Etat afin de permettre aux organisations paysannes à bien mener les activités projetées pour l’année 2023  

 

Julienne Muhima

Share this content:

Vous avez peut-être manqué