Force régionales de l’EAC : on a l’impression que les forces étrangères viennent ligoter la géante RDC pour qu’elle soit achevée par les crétins comme le Rwanda (Prof Katsuva)

Face au mépris des autres Etats en ce qui est de ses soucis sécuritaires, la RDC doit consolider ses institutions internes dont l’armée et la diplomatie pour espérer gagner le respect par d’autres Etats. C’est le conseil que donne le professeur Alphonse Muhindo Katsuva, Dr en sciences politiques et enseignant à l’Université Catholique du Graben UCG. Il réagit ainsi en mentionnant son regret après le conclave des chefs d’Etats de l’East African Community EAC lundi 20 juin 2022.

Les chefs d’Etats de de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est n’ont en effet, ni condamner le Rwanda qui agresse la RDC selon le gouvernement congolais, ni reconnu le M23 comme groupe terroriste. Ce qui révèle les failles de la diplomatie congolaise et le mépris de ces Etats à l’égard de la RDC explique l’enseignant de sciences politiques. La RDC doit savoir se choisir des amis indique le professeur Katsuva. Et surtout selon lui, la RDC doit arborer ses capacités de nuisance parce qu’entre les Etats il n’y a que des rapports de force.  Le Professeur Katsuva commente aussi la constitution de la force régionale de l’EAC qui devra être envoyée en RDC.

‘‘ C’est curieux que l’EAC dont presque chacun des pays a déjà des troupes en RDC sous des formes diverses. L’Ouganda est là, le Kenya et la Tanzanie. Peut-être aussi le Rwanda avec le M23. Ces troupes vont se dupliquer pour constituer la force de l’EAC. Leurs statuts sont ambigus, leurs agendas sont peut-être maitrisés juste en ce qui est de l’officiel… La Monusco sera là, que fera-t-elle ? Va-t-elle combattre aussi ? Va-t-elle garder son statut d’observateur ? Il y a un véritable  problème dès le départ. Je crois que la RDC devrait chercher ses vrais amis. Surtout, elle doit arborer ses capacités de nuisance parce qu’entre les Etats il n’y a que des rapports de force.’’, explique le professeur Katsuva.

Que viendra faire une nouvelle force sur le territoire congolais quand on sait déjà que celles qui sont là, non seulement elles n’ont pas pu aider la RDC à se défaire de ses soucis sécuritaires mais aussi n’ont fait que faciliter l’exploitation des ressources au profit de certains crétins s’interroge le professeur Katsuva.

‘‘ La RDC est consciente que ce n’est pas le M23 comme mouvement, plutôt des pays voisins qui veulent tenir la RDC les mains liées voulant exploiter illégalement les ressources naturelles. Les forces étrangères qui sont déjà là, on a l’impression qu’elles viennent ligoter la RDC afin que ce géant soit achevé par des crétins comme le Rwanda.’’, ajoute-t-il

Se tourner vers les Etats de l’Afrique australe pourrait peut-être plus salutaire que d’espérer au conglomérat d’amis du Rwanda et de l’Ouganda de l’EAC en réorganisant ses institutions en interne, pense l’analyste. Par ailleurs, le M23 était certes vaincu militairement mais pas politiquement et diplomatiquement et le gouvernement congolais le savait. C’est curieux qu’il n’ait pas pu anticiper ou écarter la menace estime le politologue.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE