JM sécurité et santé au travail : les ingénieurs conducteurs des travaux appelés à insérer les cotisations sociales dans le budget des chantiers. (CNSS Butembo)

Les employés saisonniers particulièrement les maçons et leurs aides sont exposés à des accidents de travail multiples.  Au regard des risques qu’ils courent, l’affiliation à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale est une obligation légale   à ces travailleurs occasionnels, conseille le Chef de Bureau de la CNSS Butembo. Il l’a dit, jeudi 18 avril 2022,  à l’occasion de la journée mondiale de la sécurité et la santé au travail.

Dans une interview accordée ce jeudi 28 avril 2022 à La Voix de l’UCG, Didier Albati Bin Masudi, Chef de Bureau de la CNSS Butembo fait savoir qu’en cas d’accident en milieu de travail, cette institution paye la facture des soins et voir plus.

« Un accidenté, vous l’amenez d’abord à l’hôpital pour le faire soigner, la CNSS paye la facture des soins médicaux et calcule l’incapacité qui résulte de cet accident de travail », explique-t-il.

Didier Albati Bin Masudi dit avoir déjà demandé aux ingénieurs conducteurs des travaux à insérer les cotisations sociales dans le budget des chantiers.

« Il faut qu’ils insèrent les dépenses des cotisations sociales dans cette charge-là. Il y a l’IPR (Impôt Professionnel sur le Revenu) et les cotisations sociales, au finish c’est l’employeur du chantier, c’est lui le propriétaire qui paye. C’est lui qui remet l’argent à l’ingénieur et c’est à celui-ci de remettre 18 % de chaque employer » , conseille Didier Albati.

Pour rappel, la journée mondiale de la sécurité et la santé au travail, qui a lieu le 28 avril, vise à promouvoir la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE