Guerre du M23 : cette guerre ne vise-t-elle pas à desserrer l’étau des FARDC-UPDF sur l’ADF ? (Prof N. Mughendi)

Il n’est pas surprenant que le M23 renaisse de ses cendres et menace la sécurité de la RDC. C’est qui est surprenant, c’est plutôt l’attitude de la RDC qui n’a jamais montré suffisamment de volonté de prévenir des telles situations. Avis du Professeur Nissé Mughendi, docteur en relations internationales et enseignant de géopolitique à l’Université Catholique du Graben.

 

Interrogé par La Voix de l’UCG, le professeur Nissé Mughendi pense que le réveil du M23 ne peut étonner personne. C’est plutôt la manière dont répond la RDC qui surprend. Alors que les FARDC se comportent bien sur le champ de bataille selon les informations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, le gouverneur militaire du Nord Kivu a saisi le mécanisme conjoint de vérification. Pourquoi vérifier alors que les preuves sont palpables ? S’interroge le professeur Nissé.

Traditionnellement le M23 et ses ancêtres qui sont le CNDP et le RCD selon le professeur, agissent pour obliger le gouvernement congolais à négocier dans l’objectif d’intègrer les Forces Armées de la RDC. Un piège que devrait cette fois-ci éviter le régime de Kinshasa prévient le spécialiste. Autre raison probable de la renaissance du M23, le fait que l’ADF est acculé à Beni, et que ses soutiens du M23 cherchent à desserrer l’étau exercé par les FARDC et l’UPDF à travers les opérations conjointes. ‘‘ Ce M23 renait quand même pendant que le front à Beni contre l’ADF, devient de plus en plus désavantageux contre les ADF. Sachant que le M23 quand il a été défait s’est replié en Ouganda et il est soupçonné d’avoir soutenu les ADF avec leurs alliés, ces alliés qui sont tous ceux qui se sont étonnés lorsque l’Ouganda s’est déployé. On a vu l’agitation du Rwanda lorsque l’Ouganda s’est déployé à Beni pour aider les FARDC, On peut se demander quel intérêt avait le Rwanda sur le champ de bataille à Beni. Peut-être le réveil du M23 aide aussi à desserrer l’étau des FARDC et UPDF sur l’ADF. Le front se beni est désavantageux pour l’ADF aujourd’hui, et le M23 serait une stratégie pour distraire les FARDC pour que leur attention soit détournée. C’est possible. ’’

Le professeur Nissé Mughendi estime que la RDC est complaisante avec les groupes rebelles qui l’écument. Bien plus, devant une agression, même simulée, on réagit énergiquement indique le spécialiste des questions de sécurité qui est aussi directeur du Bureau-centre d’étude sur la paix et la sécurité BCPS.

Emmanuel KATERI

 

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE