Nord-Kivu : deux élus nationaux plaident pour la suppression d’une taxe « illégale » par le service des mines à Butembo et Lubero

Les députés nationaux Rémy Mukweso et  Kambere Thaddée, respectivement  élus de la ville de Butembo et du territoire de Lubero ont adressé une lettre au ministre des mines pour dénoncer la perception d’une taxe illégale par le service urbain des mines. Il s’agit de la taxe d’extraction des matériaux de construction imposée injustement  aux constructeurs.

 

Les deux élus nationaux cherchent à comprendre,  à travers la correspondance reçue le 10 juin par le service courrier du ministère des mines, le bien-fondé de cette taxe perçue par le service des mines auprès des constructeurs qui achète du moellon, du gravier et du sable non pour aller revendre mais comme consommateur pour leurs chantiers.   La taxe sur étalage des substances minérales classées en carrière et la taxe d’extraction des matériaux de construction n’ont rien à avoir avec ces frais recouvrés auprès des chauffeurs des camions bennes et  que se partagent la mairie de Butembo et le service urbain des mines, a dénoncé le député Rémyxon Mukweso dans une interview au téléphone de La Voix de l’UCG. 

« …il y a lieu de se poser la question de savoir qu’elle est la responsabilité de l’acheteur qui construit sa maison ? En quoi il étale ou il est extracteur des matériaux qu’il achète dans une carrière bien identifiée ? » s’interrogent-il.  

Le même phénomène s’observe en territoire de Lubero et freine l’élan de la modernisation de la région. Les   députés Rémy Mukweso et Kambere Thaddée   exigent la lumière sur la destination de l’argent perçu par la mairie et le service urbain des mines.

Georges Kisando Sokomeka

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE