Nord-Kivu/ guerre contre le M23 : des agences de voyage dans le dilemme

Des conséquences économiques de la guerre que mène depuis la semaine dernière le M23 contre les Forces armées de la République démocratique du Congo en territoire de Rutsuru se font sentir déjà en ville de Butembo. Dans le secteur du transport par exemple, la plupart des agences de voyage faisant la liaison entre Butembo–Goma ont suspendu leurs activités. D’où le qui-vive de leurs responsables accablés par la coupure du trafic depuis vendredi.

 

Traversant le boulevard Joseph Kabila où se situent les bureaux de la plupart des agences de voyage, les bruits du genre « Ya Leo Leo » ont sensiblement diminué. A l’Union de propriétaires des véhicules, UPV, les passagers et les bagages en direction de Goma ne sont plus réceptionnés depuis vendredi dernier comme en témoigne Mumbere Eugene, permanent à cette agence.

« Depuis vendredi nous avons arrêté, nos véhicules qui étaient déjà sur la route sont bloqués quelque part en attendant que le trafic soit rouvert », espère-t-il.    

 

Plus près de là, se trouve l’Agence Courage Expess. Curieux, ici quelques passagers étaient présents ce jeudi pour se taper des billets de voyage. « Ils voyagent pour Kirumba et Kanyabayonga », nous lance Justin Sumaili, un des responsables d’Agence.

« Nous ne prenons que des clients qui se rendent à Kirumba, Kanyabayonga et Kiwanja, mais ceux de Goma doivent attendre le rétablissement de la situation sécuritaire à Rumangabo et Rugari. Observons d’abord ce que vont faire les autorités du pays », nous a-t-il expliqué.

« Ce n’est pas un arrêt du trafic dû à la guerre du M23 », réagit pour sa part Désiré Kitambili, Chef d’Agence de Kivu Kwetu Express. Lui et son équipe continuent à engager les bus sur cette route, en dépit de l’arrêt du trafic parce que, d’après lui, « il faut s’adapter ce qui est devenue une routine au Nord-Kivu ».

« Pour nous, cette situation que traverse le Nord-Kivu est devenue une routine, elle ne peut nous empêcher d’envoyer nos bus jusqu’à l’endroit ils vont s’arrêter en attendant le rétablissement du trafic. Ceux qui veulent voyager sont entrain de voyager, par exemple pour la journée d’hier et d’avant-hier, ceux qui sont partis se sont arrêtés au niveau de Kanyabayonga pour les uns, et  Kiwanja pour d’autres. Dès qu’on ouvre le trafic, ils avancent et si on n’ouvre pas, fini », s’est-il montré rassurant.

C’est depuis mercredi 25 Mai 2022 que le trafic Butembo-Goma reste coupé au niveau de Kibumba. Cela fait suite aux violents affrontements qui y opposent les combattants du M23 aux Forces armées de la République démocratique du Congo.

 

Jackson SIVULYAMWENGE

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE