Nord-Kivu : résurgence du M23 à Rutsuru, 8 députés provinciaux interpellent le gouvernement

Les députés provinciaux du Nord-Kivu condamnent l’attitude du gouvernement congolais accusé de n’est pas tirer de leçon des ratés et erreurs commises dans le passé.

Dans une déclaration politique publiée mercredi 30 mars dernier, huit élus de différents territoires de la province ont adressé une série de recommandations à différentes instances du pays, y compris au Président de la République.

 

D’entrée de jeu, les huit députés provinciaux commencent par présenter leurs compassions  aux populations victimes de cette barbarie et présentent, par la même occasion, les mêmes compassions envers la communauté internationale et aux pays d’origine des 8 casques bleus de la MONUSCO morts, selon eux, dans l’exercice de leur mandat dans cette zone des combats.

Rappelant la triste histoire du M23, les élus provinciaux déplorent l’attitude du gouvernement congolais qu’ils  accusent de complaisant dans le traitement du dossier du mouvement du 23 Mars, M23, situation à partir de laquelle, il  n’a pas tirer de leçon des ratés et erreurs commises dans le passé, ont-ils poursuivi.

Au chapitre de recommandations, les signataires de cette déclaration politique s’adressent au Président de la République à ce terme :

« Si vous estimez que notre voisin le Rwanda soutient le M23 pour déstabiliser notre population et violer les limites nationales, si tous les éléments de preuves l’attestant sont réunis, c’est alors une guerre que le Rwanda a, par personnes interposées, déclaré contre la République démocratique du Congo ».

Par conséquent, estiment-ils, il est du devoir sacré du Président de la République de s’assumer. Si non, préviennent encore, la République boira sa honte pour toujours.

Au gouvernement central, les députés provinciaux du Nord-Kivu, recommandent la dotation  des Forces armées de la République d’une logistique conséquente et l’amélioration du traitement des militaires déployés sur le champ de bataille.

Ils lui demandent également de décharger l’armée des tâches pour lesquelles elle n’a pas été instituée, et la charger de sa seule mission régalienne sur toute l’étendue de la Province.

De mobiliser toute la communauté congolaise au tour de l’idéal de paix du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest de la République du Congo.

Enfin, ils recommandent au gouvernement de cesser avec la complaisance dans le traitement du dossier du mouvement rebelle M23, et de renforcer la politique de mutualisation des forces avec les Forces Armées ougandaises grâce à laquelle Bunagana a  été libéré.     

Au gouverneur militaire du Nord-Kivu de demeurer confiant, et de s’assurer du soutien indéfectible des députés provinciaux, et de la population du Nord-Kivu aux opérations militaires, menées contre les ennemis de la république», concluent les députés provinciaux du Nord-Kivu.

Jackson SIVULYAMWENGE