×

RDC : des stratégies de positionnement se multiplient avant la formation du futur gouvernement

RDC : des stratégies de positionnement se multiplient avant la formation du futur gouvernement

Un nouveau bloc politique est au point de naitre au lendemain de  la sortie de la plateforme politique Pacte pour un Congo Retrouvé (PCR). C’est ce qui justifie la visite éclair de Augustin Kabuya à Jean-Pierre Bemba, Christophe Mboso et Bahati Lukwebo ce mercredi 24 janvier à Kinshasa. Tout ceci relève de  stratégie de positionnement politique avant le début de tractations liées à la formation du futur gouvernement en RDC, analyse le professeur Kahindo Muhesi Augustin enseignant en faculté de sciences politiques de l’université de Goma. Toutefois, il prévient que cela risque de créer des agitations au sein de l’Union Sacrée.

 Politologue et chercheur à Research Connect-DRC, un centre spécialisé dans la collecte, analyse et plaidoyer pour la valorisation des résultats des recherches, le professeur Kahindo Muhesi explique qu’il s’agit des avances politiques faites au chef de l’Etat pour lui forcer la main.

« Il s’agit pour ces acteurs de faire des avances politiques au chef de l’Etat, essayé de forcer sa main et le pousser à leur confié la primature et d’autres postes importants en passant, bien sûr, par un travail qui consisterait à les charger de former le gouvernement », a-t-il démontré lors d’une interview ce mercredi 24 janvier avec La Voix de l’UCG.

Les initiateurs de la plateforme PCR, Vital Kamerhe, Julien Paluku, Jean-Lucien Busa et Kanku Shiku veulent à la fois contrôler et contrer.

« En politique il existe deux verbes importants : contrôler et contrer. Pour eux, il s’agit de contrôler l’espace politique au détriment d’autres acteurs, mais aussi essayer de contrer les tactiques, les stratégies d’autres acteurs politiques. Il est fort possible que ce pacte ou la sortie de ce méga-regroupement crée des agitations dans le camp de l’Union Sacrée voir dans celui d’autres acteurs pour essayer, eux-aussi, de former leurs plateformes politiques », ajoute encore le politologue.

Par ailleurs, le prof prévient que ceux qui expriment déjà leurs ambitions dans ce sens risquent de se faire plusieurs concurrents politiques.

Jackson SIVULYAMWENGE

Share this content:

Vous avez peut-être manqué