Santé-Oicha : L’intersyndical de la santé fait le décompte des structures de santé fermées et celles en difficulté suite à l’insécurité

L’intersyndical de la santé dans la zone de santé rurale d’Oicha a dénoncé l’incendie et le pillage du centre de santé Musuku en territoire de Beni dans l’incursion des présumés rebelles ADF à Mbau et Musuku en date du 20 et 21 septembre 2020. Le personnel de santé d’Oicha a égrainé une longue liste des cas d’atteintes aux membres du personnel ou aux structures de santé. De l’attaque du centre de santé Maleki à 2008 où deux membres du personnel soignant avaient été assassinés, en passant par le kidnapping en 2011 du Docteur Mukongoma, médecin directeur de l’hôpital général de référence d’Oicha, jusqu’au dernier incendie du centre de santé Musuku, l’intersyndical de la santé dans la zone de santé rurale d’Oicha menace de passer aux actions de grande envergure si rien n’est fait jusqu’ à ce dimanche. Neuf structures de santé ne sont plus fonctionnelles, onze sont en voie de fermeture et fonctionnent de manière intermittente, six fonctionnent sous menace d’insécurité selon la correspondance adressée au gouverneur du Nord Kivu. La grande recommandation est la sécurité des structures de santé, le personnel et les bénéficiaires des services de santé renseigne Nzemeko NZEMEKO MUKONGOYA, l’un des responsables de l’intersyndical de la santé à Oicha joint par La Voix de l’UCG. Il indique que ce dimanche, une assemblée évaluative de nombreuses recommandations adressées aux différents destinataires sera tenue dimanche 27 septembre 2020.

Emmanuel KATERI

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE