Kasindi : le dossier Congo ya sika contre ICCN, une solution provisoire est trouvée

Un consensus sur la limite provisoire du Parc National des Virunga à Kasindi Lubirhiya a été clarifié depuis le 06 janvier 2024, conformément aux résolutions du dialogue entre l’ICCN et les communautés locales tenues le 13/08/2022, annonce les services les services de communication du PNVi dans une dépêche, nous parvenus le lundi 08 janvier 2024.

L’information est confirmée ce mardi 09 janvier  par monsieur Marcel Mbasa, Président société civile Groupement de Basongora en territoire de Beni.

« Le conflit qui existait entre l’ICCN et la population est résolu. C’est une solution durable. Car nous avons vu que si on continuait avec le conflit nous pourrions voir plusieurs personnes mourir. L’ICCN était prêt à user des armes pour déguerpir ces gens. Du moment où nous venons de mettre des limites, nous espérons que cette solution est durable.

La partie accordée à la population est désormais à considérer comme d’autres parties qui sont hors parc en attendant la décision finale du gouvernement central à Kinshasa. Néanmoins, dans toute décision, tout le monde ne peut pas être satisfait de la même manière. Car il y a ceux qui viennent de perdre leurs champs et consort. », explique Marcel Mbasa, Président société civile Groupement de Basongora en territoire de Beni.

 

Ce travail de délimitation a été fait par une commission représentative constituée de l’ICCN, autorités locales et coutumières, Société civile, mouvements citoyens, communautés locales, etc.). La commission instituée par le Gouverneur de Province vient mettre fin au conflit entre l’ICCN et les communautés locales et ouvre la voie à la matérialisation de ladite limite provisoire à travers la construction de la clôture électrique dans un bref délai.

 

Cette mesure temporaire a été prise afin de freiner l’évolution de l’envahissement dans cette partie du parc qui n’a cessé de s’agrandir au fil des années et qui a été la source de plusieurs incidents malheureux.  Le cas du quartier Congo ya Sika est donc mis en veilleuse en attendant une décision finale du gouvernement central.

Hervé Mukulu