Butembo : les développeurs web ont encore du mal à gagner la confiance des entrepreneurs locaux

Butembo : les développeurs web ont encore du mal à gagner la confiance des entrepreneurs locaux

Si certains ne connaissent pas en quoi peuvent être utiles les applications web d’autres préfèrent utiliser les logiciels étrangers alors que des solutions locales existent déplorent Julien Kabuyaya, entrepreneur web et enseignant au sein de la faculté des sciences informatiques à l’Université Assomptionniste au Congo UAC. Il nous a parlé des défis des développeurs locaux à l’occasion de la journée internationale dédiée aux programmeurs et développeurs web.

Julien Kabuyaya rêve du jour où les entrepreneurs locaux auront pleinement confiances aux solutions web proposées par les programmeurs locaux : « Beaucoup d’entrepreneurs ne connaissent pas encore en quoi peuvent leur être utiles les logiciels. Beaucoup d’entreprises utilisent encore la méthode manuelle alors les applications permettent non seulementde rentre claire la comptabilité ou le stock et surtout de conserver les documents. Et quand certains veulent utiliser des logiciels, ils préfèrent des produits étrangers alors que nous avons des solutions locales efficaces. Nous devons arriver à créer la confiance envers les produits locaux. »

La pandémie du nouveau coronavirus montre combien on ne peut se passer des technologies web apportant des solutions comme le télétravail, le e-learning, la sensibilisation ou le shopping en ligne ajoute-t-il.

Néanmoins, le défis reste énormes pour les programmeurs locaux du moment que l’accès à l’internet reste un privilège de certains nantis alors que ce domaine exige une bonne qualité de la connexion internet en permanence.

Ainsi Julien Kabuyaya plaide pour la diminution des couts des forfaits internet des différentes maisons de communication pour faciliter l’émergence de ce secteur dans notre pays.

Hervé Mukulu

One thought on “Butembo : les développeurs web ont encore du mal à gagner la confiance des entrepreneurs locaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *