DINER D’AFFAIRES TID : Simon Kahehero une des grandes fortunes de Butembo a commencé par un régime de banane

Les activités organisées par la société de micro finance Trust Investment Development, TID, pour célébrer la  semaine mondiale de l’entreprenariat, du 16 au 21 novembre, ont révélé les difficiles débuts des entrepreneurs de Butembo  qui prospèrent  aujourd’hui. 

Ils ont commencé presque de nul part avant de faire fortune dans  divers secteurs : commerce, agropastoral,  et autres. Tel est le cas de monsieur Simon Kahehero. Au cours d’un diner d’affaires en l’honneur des   entrepreneurs sous la houlette de TID, cet opérateur économique a rappelé qu’il s’est lancé dans le business à l’âge de 14 ans. 

Et c’est un régime de banane qui lui a permis d’aménager un bananerais vers Malende, son village natal,  faubourg Ouest de la ville de Butembo à une dizaine de kilomètre. 

« Le jour du marché à savoir mercredi et samedi  je devrais apporter un régime de banane dans le marché de Kigheri(ndlr à quelques Km de Malende).  Chaque semaine j’écoulais deux régimes de banane que je transportais sur la tête », révèle Simon Kahehero.

La soixantaine révolue, Simon Kahehero ajoute que plusieurs années après, il  a basculé de la vente des bananes vers le commerce du café. Il a gagné  dans ce secteur promoteur le monopole de l’achat du café de l’axe Beni et qu’il revendait à la société dénommée Padel.  Ce qui lui apporté une grosse fortune.

« J’ai commencé difficilement  par l’achat d’un sac, puis une camionnette. Cinq ans après j’ai décroché le monopole de l’axe Beni. C’est par après que je suis devenu exportateur du café. J’ai gagné beaucoup d’argent en exportant mon café vers l’Europe. Nous étions dans ce business avec   les opérateurs Ngezayo, CAFEKIT, CETRACA, QUALITEX, MBANGA et CETRACA  et moi-même », témoigne Simon Kahehero.

Il ajoute que c’est grâce à ce business que lui et certains de ses collègues hommes d’affaires ont appuyé la création de l’Université Catholique du Graben.

Au cours de ce dîner d’affaires organisé par la TID, monsieur Simon Kahehero a invité les entrepreneurs à croire en leur talent et à ne pas baisser la garde.

Parmi les secrets de sa réussite et les autres hommes d’affaires de sa génération, Simon Kahehero souligne la solidarité et le réseautage.

« Faites ressortir vos talents », voilà  le message véhiculé par la société de micro finance TID à l’occasion de la semaine mondiale de l’entreprenariat.  

Georges Kisando Sokomeka

54 réflexions sur “DINER D’AFFAIRES TID : Simon Kahehero une des grandes fortunes de Butembo a commencé par un régime de banane

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *