Mois de la Bible : Les parents encouragés à acheter la Bible pour enfant et à la lire en famille. L’abbé Chancelier I. Matsungu donne des pistes

En ce mois dédié à la lecture de la Bible, le premier dimanche est consacrée à l’ouverture solennelle du mois de l’apostolat biblique, par l’intronisation de la Bible. A Butembo, cette cérémonie aura lieu à la paroisse de Lyambo présidée par Monseigneur l’Evêque Sikuli Paluku. A la même occasion, il est prévu une sensibilisation des enfants à se procurer la Bible pour enfants disponible dans chaque paroisse à 500 Fc. Les parents sont encouragés à en acheter pour leurs enfants et à les initier à la lecture. C’est quoi la Bible pour enfant et à quel moment les parents doivent lire la bible avec leurs enfants à la maison? Eléments de réponse du chancelier Ignace Matsungu.

D’entrée de jeu, l’abbé Ignace Matsungu, chancelier de l’évêque de Butembo-Beni, explique la différence entre la Bible ordinaire et la bible pour enfants avec ses avantages.

«  La Bible pour enfants c’est la Bible réécrite en langage simple avec des images illustratives pour que les enfants lisant la parole, ils comprennent directement. Ils mettent le lien. C’est didactique, pédagogique », explique-t-il. 

En se basant sur les habitudes familiales du partage des écritures sacrées chez le peuple juif ou selon les habitudes d’une famille, il y a toujours un moment propice à instituer pour la lecture et la méditation de la Bible en famille. L’abbé Ignace donne certaines suggestions.

« Les parents peuvent inviter  les enfants, avant de se rassembler pour le repas pour leurs soins corporels ; ils peuvent leurs rappeler que nous sommes non seulement corps mais aussi esprits. Pour nourrir notre vie spirituelle nous avons besoin de la parole. On peut lire une séquence de la Bible ; un extrait de l’évangile du jour. Et les enfants peuvent en tirer des leçons et le message pour leur vie spirituel.  On peut aussi le faire après le repas. Se priver de la télé pour un quart d’heure pour ceux qui en ont, ou se priver du bavardage. Avec le téléphone, il est possible que les parents partagent avec leurs enfants les versets bibliques », propose-t-il.

L’abbé Ignace rappelle qu’il y a moyen de concilier nouvelles technologies et la spiritualité pour les jeunes particulièrement. Cela par le fait de lire la Bible dans son téléphone même si elle n’est pas la version authentique de la TOB. Et surtout en discutant des versets du jour dans les groupes de différents réseaux sociaux.

« Car la Bible nous interroge sur notre manière de vivre en conformité avec les Saintes Ecritures et nous permets ainsi de nous recadrer en fin de trouver réponses à nos problèmes »rappelle-t-il.

HERVE MUKULU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *