CAN Côte d’Ivoire 2023 : logés dans le groupe I, Les Léopards ne devraient négliger leurs adversaires qui sont en bonne évolution qu’eux (analyse de Armel Munanirya)

La République démocratique du Congo, RDC évoluera dans le groupe I, lors de la phase des groupes des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations CAN Côte d’Ivoire 2023. Le verdict est tombé depuis le  mardi 19 avril 2022 après le tirage au sort effectué par la Confédération Africaine de Football, CAF en Afrique du Sud.

Logé dans le groupe I, le pays des Léopards évoluera aux côtés du Gabon, de la Mauritanie et du Soudan. Les deux premiers de ce groupe vont être qualifiés pour la phase finale de la CAN Côte d’Ivoire 2023.

En première vue, ce groupe semble prenable aux yeux de beaucoup de congolais. Ce qui est un effet trompe œil interpelle monsieur Armel Munanirya, analyste sportif de la Voix de l’UCG. Car aucun match n’est prédictible avant le terrain. Surtout pour ces adversaires de la RDC qui ont une bonne évolution alors que Les Léopards ont raté la participation aux deux dernières éditions du  CAN. Il explique les points forts, à ne pas négliger de ces adversaires tacites.

«  Le Président de la Fédération de Football de la république islamique de Mauritanie qui est d’ailleurs deuxième vice-président de la CAF et membre de la commission éthique de la FIFA, il a réussi à faire du bon boulot à la fédération en créant des pépinières de football de la sélection nationale qui a réussi. Elle est en phase de jouer leur troisième CAN consécutive et depuis 2011 cette équipe a joué deux fois le CHAN. C’est une équipe en pleine évolution que l’on peut sous-estimer quand on s’appelle la RDC en oubliant qu’elle a joué les deux dernières CAN alors que la RDC n’y était pas. L’autre équipe, c’est le Soudan. Les faucons de Jediane ou les crocodiles du Nil, eux, ils ne cherchent pas loin. Ils ont des footballeurs locaux qui jouent toujours les finales de la Champions Ligue africaine, Al-Merrieck et Al Hilal. Enfin, le Gabon, c’est la sélection qui a éliminé la RDC avec les trois buts à zéro encaissés à Franceville. Et c’est le premier match. Espérons qu’on doit se prononcer rapidement sur l’entrepreneur. Si Hector Cuper part, qu’il parte ou s’il reste, qu’il reste et se focalise directement sur ce match. », explique l’analyste.

C’est pourquoi la RDC doit travailler deux fois plus et garder la tête froide en toute humilité. La RDC doit apprendre à évoluer avec des joueurs qui ont envie de défendre ses couleurs. On ne doit pas faire des perpétuels recommencements avec des joueurs qui se présentent selon leurs désirs alors qu’il y a d’autres qui ont la pleine volonté de jouer pour la nation.

Hervé Mukulu

 

WP Radio
WP Radio
OFFLINE LIVE