Butembo : Après 33 ans de cécité, un capitaine retraité de l’armée, recouvre la vue aux Clinques de l’UCG

Il s’agit de monsieur Jean-Baptiste Mapoli, officier retraité des Forces Armées Zaïroises, âgé de  76 ans. Depuis 33 ans, le septuagénaire,  qui a encore  tout son dynamisme, fait savoir qu’il a des problèmes de vue. Il a souffert  de la myopie jusqu’au vendredi  24 Avril 2020, date à laquelle il a subit une opération des  cataractes aux Cliniques Universitaires du Graben de la Ville de Butembo en province du Nord-Kivu. Un miracle, car jamais  Monsieur Jean-Baptiste Mapoli ne rêvait recouvrer sa vue. Depuis trois ans ses ennuis d’yeux se sont intensifiés au point qu’il est devenu aveugle.

« Je ne voyais plus rien. On devrait me tenir la main pour me conduire. Voilà qu’en un laps de temps, j’ai recouvré ma vision. Je suis content. Je crois maintenant à notre université locale de Butembo ; ndlr Université Catholique du Graben ; qui a  des médecins de qualité. », se réjouit  le retraité. 

Monsieur Jean-Baptiste Mapoli se dit  heureux de contempler la beauté de la nature et surtout sa belle ville natale, Butembo qui se métamorphose jour après jour.

« Le lendemain de l’opération, je me suis empressé en dehors de ma chambre. J’ai jeté un coup d’œil sur les collines proches. Je pensais être à Kinshasa au regard des buildings que j’ai vue », s’est exclamé Jean-Baptiste Mapoli. Il ajoute qu’il n’a jamais vue l’asphalte poséesur les artères principales de Butembo depuis bientôt cinq ans.

« Le coût de cette opération chirurgicaleest abordable », explique Jean-Baptiste Mapoli qui  invite les membres de la communauté à se méfier des rumeurs selon lesquelles, une fois opéré des cataractes, on ne peut plus recouvrer sa vue. L’officier retraité des FAZ veut quitter le plus tôt les Cliniques Universitaires de l’UCG afin de rattraper  ses 33 ans de privation de la vue.

Georges KISANDO